Les Américains champions du monde de l’enceinte connectée ?

Les enceintes connectées de chez Google, Amazon et Apple font beaucoup parler d’elles ces derniers mois, et commencent timidement à s’installer en France après s’être confortablement implantées outre-Atlantique. Mais qu’en est-il du marché et quelles sont ses perspectives d’avenir ? Une étude du cabinet Canalys -portée à notre connaissance par BFM Business – tente de répondre, et étonnamment, ses prévisions ne vont pas dans le sens d’une adoption massive de ces reines de la domotique en Europe.

Si l’on en croit l’étude, le marché de l’enceinte connectée continuera bel et bien sa progression tout au long de l’année 2018 pour atteindre – en fin d’année – le seuil des 100 millions d’unités écoulées mondialement. Des données qui pourraient plus que doubler à l’horizon 2020, avec une base installée mondiale estimée à hauteur de 225 millions d’enceintes. Revers de la médaille, le gros de cette croissance serait à chercher du côté des États-Unis.

Selon une étude du cabinet Canalys, le marché de l’enceinte connectée devrait croître en 2018 et exploser d’ici 2020… Mais surtout chez nos amis américains.

Érigé – et de loin – par Canalys en marché numéro 1 pour l’enceinte connectée, les États-Unis représenteraient en effet pas moins des deux tiers de ce parc de machines (presque) intelligentes d’ici 2020. Pour la fin d’année 2018, 64% des enceintes connectées vendues seront installées sur les terres de l’Oncle Sam, tandis que le pourcentage restant se partagera essentiellement entre la Chine (10%), le Royaume-Uni (8%), l’Allemagne (6%) et la Corée-du-Sud (3%)… La France, quant à elle, ne fait pas partie de ce top 5.

La Chine : un marché qui pourrait se réveiller en cours de route…

Reste que l’Empire du Milieu ne serait toutefois pas encore pleinement « actif » sur ce marché. « La Chine est encore un marché naissant pour les enceintes intelligentes, mais c’est un géant endormi » explique Hattie He, analyste chez Canalys. « La Chine a un potentiel énorme, avec plus de 450 millions de foyers, trois fois plus qu’aux États-Unis », ajoute-t-elle, laissant par conséquent planer un doute sur la capacité des États-Unis à rester numéro 1 sur le long terme.

Sur la question de qui aura la plus grosse… part de marché, Canalys prédit que fin 2018, les Amazon Echo s’imposeront à hauteur de 50%, tandis que le Google Home occupera près de 30% du marché et que l’HomePod d’Apple plafonnera à seulement 4%.

Une répartition qui verrait, quatre ans plus tard, l’écart entre Amazon et Google se gommer (tous deux arriveraient ainsi à 34% de parts du marché) et qui laisserait un peu d’air à l’enceinte d’Apple. Le HomePod pourrait en effet atteindre les 10% en 2022. Un travail de longue haleine pour la firme de Cupertino, qui est arrivée tard sur le marché…