Les analystes évoquent une baisse significative du prix des GPUs en juillet

Les analystes sont une nouvelle fois de sortie et évoquent en ce début de semaine une baisse notable du prix des cartes graphiques pour le présent mois de juillet. Des prévisions qui coïncident à la fois avec un effondrement des ventes de certains modèles de GPUs, jusqu’ici distribués par palettes aux mineurs de cryptomonnaie, et par la situation somme toute délicate dans laquelle se trouve actuellement Nvidia.

Certains sites, comme Digitimes, pointent donc vers une baisse imminente des prix, qui aurait pour but de dynamiser un marché qui pique du nez depuis quelques semaines et de permettre un écoulement des stocks. Il faut dire qu’entre des tarifs qui restent élevés et des architectures désormais vieillissantes, le secteur a du mal à reprendre son souffle. Cela suffira-t-il à convaincre AMD et surtout Nvidia de revoir leurs tarifs à la baisse ? On aimerait y croire, mais pour l’heure rien n’est encore fait.

Le prix des cartes graphiques baissera-t-il en ce mois de juillet ? Si l’on en croit les rapports de certains analystes la réponse et oui. Mais problème, ce ne serait pas la première fois que ce genre de prévision tombe à l’eau.

Les sources de Digitimes n’en restent pas moins formelles, la priorité numéro une des principaux acteurs du marché serait de relancer la machine. Il se murmure donc que des réductions de 20% seraient prévues avec pour espoir de sortir de cette impasse. Une impasse dans laquelle se trouvent non seulement Nvidia et AMD, mais aussi certains sous-traitants de tout premier ordre comme TSMC et ses différents partenaires.

Nvidia ne saurait plus quoi faire de ses GeForce

Signe des temps, la firme au caméléon aurait, à l’heure où nous rédigeons ces lignes, près d’un million de ses fameuses GeForce sur les bras. La résultante d’une politique de gestion des stocks assez confuse et surtout d’un manque d’anticipation quant à l’accalmie subite de la demande générée ces derniers mois par le minage de monnaies virtuelles.

Premier concerné par le manque de peps du marché, Nvidia aurait effectivement tout intérêt procéder à quelques ristournes salvatrices en vue d’écouler cet embarrassant million de GPU amassé dans ses entrepôts taïwanais. D’autant que la prochaine lignée de GeForce ne devrait plus trop tarder à débarquer après avoir été repoussée à plusieurs reprises… à cause justement d’une conjoncture peu favorable.

Il faudra donc voir dans les prochaines semaines si les prévisions de Digitimes et consorts se révèlent exactes ou pas.