Les anciens squelettes nommés « Amoureux de Modène » se sont révélés être des hommes

En 2009, les squelettes de deux personnes enterrées ensemble, main dans la main, ont été découverts en Italie. En les voyant dans cette position, les gens ont tout de suite conclu qu’il s’agissait de deux amoureux et les ont appelés « Amoureux de Modène ».

Selon les scientifiques, le couple avait été enterré il y a environ 1600 ans.

Crédits Université de Bologne

À cause de la dégradation des squelettes, les chercheurs ne pouvaient pas directement déterminer le sexe des deux personnes. Récemment, des scientifiques dirigés par l’Université de Bologne en Italie ont pu conclure avec précision qu’il s’agissait en fait de deux hommes.

Les détails de l’étude ont été publiés la semaine du 9 septembre dernier dans la revue Scientific Reports.

Que sont-ils l’un pour l’autre ?

Dans leur publication, les scientifiques ont expliqué qu’ils ont pu déterminer le sexe des deux personnes grâce à l’analyse de leurs dents. « Nous avons pu extraire des protéines de l’émail dentaire de ces deux personnes, puis les classer en tant qu’hommes » ont-ils déclaré.

En ce qui concerne la nature de leur relation, cela reste un mystère que les chercheurs n’ont pu résoudre. Ils n’excluent pas la possibilité que les deux hommes puissent être des amants. Ils suggèrent cependant que cette hypothèse est peu probable, car à l’époque, la société ainsi que la religion étaient particulièrement sévères et imposaient de nombreuses restrictions.

Enterrés dans un cimetière de guerre

Selon les auteurs de la recherche, les squelettes auraient pu appartenir à des amis, à des soldats, à des membres de la même famille ou à des amants. Comme de nombreux autres corps, les deux squelettes ont été retrouvés dans ce qui semble avoir été un cimetière de guerre. On ignore encore la cause de leur mort ou la raison de leur enterrement à cet emplacement, mais apparemment, les autres squelettes découverts dans la région présentaient des marques de traumatisme, signes d’une mort violente.

Auparavant, les archéologues avaient déjà découvert des squelettes de couples homme-femme se tenant la main. Pour le cas des Amoureux de Modène, ils ont déclaré que leur découverte pourrait largement contribuer à la compréhension des pratiques funéraires de l’Italie antique. Selon eux, ce geste pourrait représenter « une expression volontaire d’engagement entre deux individus ».

Mots-clés archéologie