Les animaux fantastiques : Eddie Redmayne ne voudrait plus travailler avec J.K Rowling

Ça sent le roussi pour JK Rowling : cela fait des jours que la maman de la saga Harry Potter est au cœur des polémiques après avoir posté un tweet que les internautes ont jugé transphobe.

Samedi 6 juin, Rowling a retweeté un post qui parlait d’« un monde post-Covid-19 pour les personnes qui ont leurs règles », notant que le mot « femme » correspond aux « personnes qui ont leurs règles. »

Depuis, l’autrice s’est retrouvée sous le feu des critiques et attaquée de toute part : non seulement par la communauté LGTBQ+, des millions d’internautes et de fans, mais aussi par les acteurs qui ont travaillé sur l’adaptation cinématographique de ses œuvres : alors que certains, comme Daniel Radcliffe (Harry Potter), Emma Watson (Hermione Granger) ou encore Rupert Grint (Ron Weasley), ont exprimé leur soutien envers la communauté trans, d’autres se sont montrés plus virulents.

 

C’est notamment le cas de l’acteur Eddie Redmayne, qui aurait demandé à ce que JK Rowling ne soit plus impliquée dans le projet « Les Animaux Fantastiques » dont il est la tête d’affiche.

Redmayne ne voudrait plus travailler avec J.K. Rowling

Si l’on en croit les informations glanées par le site We Got This Covered (WGTC), Eddie Redmayne aurait carrément suggéré à Warner Bros d’écarter JK Rowling des suites des Animaux Fantastiques.

Il s’agit tout de même d’une grosse exigence quand on sait que Rowling est à la fois productrice, créatrice du matériel source et autrice des scripts au sein du projet (qui prévoit encore trois suites).

WGTC dévoile que l’acteur de 38 ans aurait indiqué qu’il n’avait plus envie de travailler avec Rowling, arguant que les opinions transphobes de cette dernière ne le mettaient pas à l’aise.

À lire aussi : J.K. Rowling sous le feu des critiques après un tweet jugé transphobe

 JK Rowling envers et contre tous

Depuis son tweet polémique, JK Rowling a tenté à plusieurs reprises de se défendre à travers des publications où elle essaie d’expliquer et développer son point de vue sur la question. Ses nombreuses tentatives se sont cependant soldées par des échecs, la communauté Internet estimant que l’autrice ne fait que s’enfoncer davantage.

La situation est telle que Rowling ne peut même plus compter sur le soutien des acteurs de la saga Harry Potter : Daniel Radcliffe, Emma Watson ou encore Rupert Grint ont en effet tenu des propos similaires sur les réseaux sociaux, tels que « les personnes trans sont ce qu’elles disent être et méritent de vivre leur vie sans être constamment interrogées ou dire qu’elles ne sont pas qui elles disent » ou encore « […] Les femmes trans sont des femmes. Les hommes trans sont des hommes. »

Même Warner Bros ne s’est pas exprimé clairement sur le sujet : la maison de production a posté une déclaration officielle, mais sans formuler ouvertement son soutien envers JK Rowling. Reste à voir si toute cette histoire aura des conséquences sur l’avenir des Animaux Fantastiques.