Les Anonymous veulent sauver les baleines

Les Anonymous font beaucoup parler d’eux depuis quelques semaines. Si le collectif a lancé une grande offensive contre Daech, il a aussi une dent contre Donald Trump. Oui, et il faut croire que cela ne suffisait pas puisque des hackers ont attaqué le site du premier ministre japonais pour dénoncer la chasse à la baleine menée par le pays depuis plus de vingt ans maintenant.

La chasse à la baleine est pointée du doigt depuis plusieurs années par de multiples associations et c’est précisément ce qui a poussé le Royaume-Uni et les Etats-Unis à créer la commission baleinière internationale après la Seconde Guerre Mondiale, en 1946.

Anonymous Baleine

Les Anonymous ont décidé de prendre la défense des baleine en attaquant le site du premier ministre japonais.

Comme son nom l’indique assez bien, cette commission a pour but d’encadrer et de réglementer la chasse à la baleine pour éviter – ou limiter – les abus de certains pays.

Le Japon a trouvé un prétexte pour poursuivre la chasse à la baleine

Elle a notamment voté au début des années 80 l’interdiction pure et simple et la pêche commerciale. La Norvège, l’URSS, le Pérou et le Japon avaient émis des objections à l’époque mais ce dernier a fini par accepter le moratoire quelques années plus tard, en 1987.

Le pays du soleil levant a lancé dans la foulée un nouveau programme de recherche scientifique portant sur les cétacés vivant en Antarctique. Il est tombé à point nommé et il prévoit entre autre chose la “capture” de plusieurs centaines de spécimens par an.

Il faut croire que cet argument n’a pas convaincu tout le monde.

Au début de la semaine, des hackers se réclamant du mouvement Anonymous ont effectivement lancé une attaque contre le site personnel du premier ministre japonais, Shinzo Abe. Ils ont utilisé une technique de type DDoS pour submerger le serveur de requêtes afin de le faire planter. Le site est resté inaccessible pendant plusieurs heures.

Pour les Anonymous, la chasse à la baleine n’est pas un droit culturel

Ils ont ensuite publié un message sur Twitter pour revendiquer l’attaque, en utilisant un compte spécialement créé pour l’occasion. Le message est plutôt clair puisqu’il s’adresse directement à l’homme politique et il explique que la chasse à la baleine n’est pas un droit culturel.

Le message a été relayé une centaine de fois pour le moment.

Les Anonymous ont mis en ligne une vidéo sur YouTube dans la foulée, dans laquelle ils s’en prennent directement au gouvernement japonais et à la façon dont il traite les baleines, certes, mais également les dauphins. La vidéo contient plusieurs extraits montrant des baleiniers en train de massacrer ces animaux.

Le collectif explique ensuite que cette situation est inacceptable et que personne n’a le droit de s’en prendre ainsi à des animaux.

Un porte-parole du gouvernement a fait savoir qu’une enquête était ouverte pour trouver le ou les responsables de l’attaque.

Mots-clés hackingweb