Les antivax misent gros sur leur semence

Au cours des millénaires, différents peuples croyaient aux pouvoirs mystiques possédés par la semence d’un homme. On croyait que le sperme était la clé de la longévité ou encore de l’énergie. Aujourd’hui, il semblerait que certains croient encore à la supériorité de leur sperme, mais il n’est plus ici question de magie ou d’énergie mais plutôt de science et de finance. En effet, des théoriciens du complot contre le vaccin de la Covid-19 pensent que leur semence va bientôt valoir de l’or, et ils la comparent même au Bitcoin.

Selon les antivax, leur appareil génital et leur sperme sont actuellement plus purs que ceux du reste de la population. Refuser le vaccin signifie donc pour eux que la valeur de leur semence sur le marché va augmenter dans le futur. L’on sait que certains des antivax refusent de se faire vacciner parce qu’ils ont peur des effets à long terme.

Des spermatozoïde autour d'un ovule
Crédits Pixabay

Pour eux, le gouvernement s’est précipité concernant le processus de vaccination. Ils attendent ainsi de voir les effets secondaires de ce qu’ils croient être un traitement « expérimental ». Certains de ceux qui croient en cette théorie pensent alors qu’un jour, la population vaccinée va s’effondrer et ce sera alors à eux de repeupler la planète.

Actuellement, on peut observer que les vaccins sont bien effectifs lorsqu’il s’agit de prévenir l’hospitalisation et la mort par la Covid-19.

En ce qui concerne l’argument des antivax sur le processus de développement du vaccin, il est à noter que les vaccins ont été testés sur des dizaines de milliers de participants au cours des tests cliniques, comme l’indique le CDC.

A lire aussi : Le variant Delta de la Covid-19 risque aussi de poser problème aux amateurs de sneakers

L’origine de la théorie des antivax

Le meme « le sperme est le nouveau Bitcoin » a fait son apparition lorsque les campagnes de vaccination ont commencé, mais il est dernièrement devenu populaire à cause de certains facteurs. Ce meme est souvent associé à la théorie stipulant que le sang de ceux qui ne sont pas vaccinés est plus demandé que celui des autres.

La Croix Rouge aurait même refusé le sang des donneurs vaccinés. Evidemment, ces deux affirmations sont fausses, mais il est vrai que les banques de sperme ont dernièrement eu du mal à avoir du stock à cause du confinement.

Ces derniers temps, les crypto-monnaies ont aussi été au centre de l’attention d’un grand nombre d’internautes. Ainsi, le mélange entre ceux qui s’intéressent aux cryptos, ceux qui sont contre les vaccins, ainsi que ceux qui croient à la pureté de leur sperme a conduit à ce que nous avons aujourd’hui.

A lire aussi : A-t-on réellement une chance contre la Covid-19 ?

Ce qu’en dit la science

Du côté de la science, plusieurs études ont montré que se faire vacciner n’affecte en rien le nombre ou la qualité des spermatozoïdes. Selon Tony Chen, professeur assistant au département d’urologie de la Stanford School of Medicine, il y a des preuves qui montrent que le vaccin est sûr pour les hommes et qu’il n’affecte pas la production de sperme et sa qualité.

Au contraire, les scientifiques indiquent que refuser le vaccin augmente exponentiellement les risques de tomber malade de la Covid-19 et d’avoir ses spermatozoïdes également affectés. Le coronavirus a en effet été retrouvé dans les testicules et les tissus péniens des patients infectés, et pourraient causer l’infertilité ou l’impuissance. Le SARS-CoV-2 a aussi été détecté dans le sperme des patients qui se sont rétablis de l’infection.

D’après Chen, il est nécessaire de réaliser des études à long terme, mais aujourd’hui, il est clair que protéger la fertilité est l’un des avantages de la vaccination contre la Covid-19.