Les applications Android enfin sur Windows 11

Les testeurs de Windows 11 auront la chance d’essayer des applications Android. La compagnie a annoncé aujourd’hui une nouvelle fonction qui rend disponibles 50 applications Android sur l’OS. Les testeurs disposant de certains processeurs spécifiques pourront tester ces applications. Accessibles directement depuis le Microsoft Store, il faudra néanmoins se rendre sur l’Amazon Appstore pour télécharger et installer ces applications. Quels sont les prérequis pour installer ces apps ? Quand seront-elles ouvertes au grand public ?

50 applications sur une liste de plus de 600 000, comment cela fonctionne-t-il ?

Microsoft a annoncé que des apps Android seront disponibles sur son nouveau système d’exploitation. Encore en phase de test, cette fonctionnalité ne sera accessible qu’aux testeurs disposant de certains processeurs. Pour le moment, les processeurs Intel, AMD et Qualcomm sont les seuls avec cette option. Dans Windows 11 les applications Android sont compatibles avec des raccourcis comme Alt+Tab. Elles sont également visibles dans le gestionnaire des tâches et on peut les épingler à la barre des taches.

Windows 11 supportera des applications Android

Pour rendre plus ergonomique l’utilisation de ces applications, Windows a prévu d’autres fonctions pratiques. Il sera donc possible de copier et coller du texte ou de recevoir les notifications dans le centre d’action. L’équipe dit travailler en étroite collaboration avec Amazon pour améliorer l’accessibilité de ces applications. Cependant, le Play Store de Google propose plus de 3 millions d’applications. Quant à Amazon, il y en a plus de 600 000. Cinquante applications disponibles, c’est donc très peu. Pour le moment des jeux populaires comme Lords Mobile, Coin Master sont disponibles.

Le nombre total d’applications qui seront disponibles n’est pas encore connu. Mais, on peut espérer que l’architecture construite par Windows pourra en supporter beaucoup plus. Le sous-système intégré à Windows 11 inclut le kernel de Linux et un système d’exploitation Android Open Source (AOSP). Il fonctionne avec une Machine Virtuelle Hyper-V. L’environnement AOSP est conçu pour gérer la transition des APIs Android vers l’environnement de Windows 11.

Cette fonctionnalité tant attendue est encore en phase de bêta test. Pour y accéder, vous devrez disposer d’un processeur spécifique. Il faudra également que votre région soit configurée sur les États-Unis. Et enfin, vous aurez besoin d’un compte Amazon US pour accéder à l’Appstore du site. Toutes ces restrictions n’empêchent pas cette option d’être très bien accueillie par les utilisateurs de Windows. Il reste à voir si Windows 11 est la solution à l’attente de plusieurs millions de personnes. Windows 11 sera peut-être le meilleur de deux mondes.