Les archéologues ont peut-être mis la main sur les restes d’un quai datant du Néolithique

La région de Brú na Bóinne, en Irlande, est une véritable pépinière archéologique. Et même si de nombreuses découvertes archéologiques y ont déjà été réalisées, Anthony Murphy, journaliste et auteur du livre Hidden in Plain Sight, suggère que de nombreuses futures découvertes y sont encore possibles.

Une découverte récente va d’ailleurs dans ce sens. Durant une récente conférence organisée par l’University College de Dublin (UCD), intitulée The Pleasant Boyne, la Dr Annalisa Christie, de l’UCD, a annoncé avoir trouvé ce qui s’apparenterait à un quai datant du Néolithique, près de Brú na Bóinne, dans le chenal d’étiage de la rivière Boyne.

Crédits Pixabay

Grâce à la détection sous-marine par ondes sonores, un sonar en clair, le Dr Christie et le Dr Kieran Westley, de l’Ulster University, ont pu sonder une portion de 10 km de la rivière Boyne, allant d’Oldbridge à un barrage situé à 1,8 km à l’est de Slane Bridge. Les chercheurs ont alors détecté ce qui serait apparemment des restes de navires faits en bois et des quais.

Des éléments révélateurs d’infrastructures construites par l’homme

Selon les déclarations de Christie, en plus des restes de bateaux faits de rondins, des éléments constitutifs d’un quai ont été distingués. En effet, six pierres alignées désignaient clairement un déversoir construit par l’homme, tandis qu’une structure souterraine avançant dans la rivière Boyne faisait sûrement office de quai.

En outre, vu que Brú na Bóinne est un territoire particulièrement boisé, la rivière Boyne fut probablement le moyen le plus adéquat afin d’y accéder. Cela expliquerait la découverte de ce quai.

Christie souligne d’ailleurs le fait que la rivière Boyne était une voie très prisée, que ce soit pour les habitants de Brú na Bóinne que pour les visiteurs venus de loin. En effet, la rivière Boyne relie également Brú na Bóinne au Pays de Galles et aux Orkney.

La rivière Boyne occupait une place importante depuis le Néolithique

D’après Tom Condit, du National Monuments Service, pour les diverses fêtes religieuses qui se tenaient à Brú na Bóinne, la rivière Boyne était, depuis le Néolithique jusqu’à l’époque moderne, d’une importance capitale. La mise en place de voies de circulation, dans la rivière Boyne, a donc été cruciale afin de mener à bien diverses cérémonies, même à une époque reculée.

Par ailleurs, Allison Galbari, une chercheuse en archéologie à l’UCD, indique que les archives concernant les traditions liées à la rivière Boyne s’entassent à l’UCD. D’ailleurs, leur numérisation est en cours de développement.

Selon Annalisa Christie, que ce soit sur le plan archéologique ou sur le plan historique, la découverte de ce quai datant du Néolithique, est de ce fait d’une importance majeure. Notons que 100 éléments ont été découverts à Brú na Bóinne, dans le cadre de cette étude, et ils ont été étudiés afin de déterminer s’ils étaient naturels ou fabriqués par l’homme.

Mots-clés archéologieirlande