Les Archives Nationales américaines ont fait une reproduction 3D des balles qui ont tué le président Kennedy

Il y a 56 ans, les États-Unis ont connu un drame : le 22 novembre 1963, John F. Kennedy, le président américain, a été assassiné par balle alors que sa voiture, décapotée, traversait le centre-ville de Dallas (au Texas) et qu’il était en train de saluer la foule.

Le président avait reçu trois balles, aujourd’hui conservées dans les Archives Nationales.

Balles

Crédits Pixabay

Pendant des années, les Américains ont demandé à voir les fameuses balles, mais sans succès. Aujourd’hui, grâce à la technologie, ce sera bientôt possible. Les Archives Nationales vont exposer une version en 3D et très détaillée des balles sur leur catalogue en ligne.

Une technique de modélisation complexe

Pour modélisation en 3D des balles, les Archives Nationales ont fait appel à l’équipe balistique du National Institute of Standards and Technology (NIST). Cette dernière a utilisé une technique avancée de microscopie électronique à variation focale pour photographier les balles et capturer tous les petits détails qui font leur particularité.

« En se déplaçant autour de l’objet, la lentille [du microscope] a construit une carte 3D de sa surface à l’échelle microscopique, comme un satellite qui cartographie une chaîne de montagnes », a expliqué le NIST sur son site officiel. Les spécialistes ont ensuite assemblé les images eux-mêmes, un peu comme s’ils faisaient une partie de puzzle. « C’était comme résoudre un puzzle 3D ultra complexe », a déclaré Thomas Brian Renegar, le chef du projet.

Des répliques numériques très détaillées

Les experts du NIST ont passé « d’innombrables heures » à plancher sur la numérisation des balles qui ont tué le président Kennedy. Leur travail a en tout cas bien payé, car ils sont parvenus à créer des reproductions vraiment parfaites des balles originales.

Il a été annoncé que les modélisations en 3D seront disponibles sur le catalogue en ligne des Archives Nationales début 2020.

Il s’agit d’une excellente nouvelle pour tous ceux qui ont demandé à pouvoir examiner les projectiles. Dès l’année prochaine, ils pourront non seulement examiner les répliques 3D sous toutes les coutures, mais ils pourront également zoomer sur chaque balle pour voir des détails normalement invisibles à l’œil nu, tels que les rainures et les éraflures. 

Mots-clés insolite