Les autorités ferment la deuxième plus grande boutique illégale du Dark Web

Le Dark Web est source de tous les fantasmes depuis qu’une majorité d’internautes ont découvert son existence. Une partie de la toile, à laquelle il est possible d’accéder avec un peu de débrouillardise, où sont vendus des produits illégaux. Qu’il s’agisse de drogues, d’armes, de location des services d’un tueur, le Dark Web répertorie des sites étroitement surveillés par les autorités. Dernièrement, ce sont le FBI, Europol, la police néerlandaise ou encore allemande qui ont pu mettre un terme au deuxième plus grand vendeur de cette partie cachée du web : le Wall Street Market.

Comme le précise Bit Coin Magazine, ce sont également trois hommes qui ont été arrêtés lors du démantèlement de ce site parfaitement illégal.

Prison Facebook

Crédits Pixabay

Les trois hommes s’apprêtaient, semble-t-il, à repartir avec la caisse !

Un nouveau site illégal fermé par les autorités

C’est du côté du Dark Web que le Wall Street Market était disponible aux internautes qui souhaitaient s’acheter des produits illégaux. Mais ce site, Europol, accompagné d’autorités de divers pays, a décidé de le fermer après plusieurs mois d’enquête. Ce sont trois Allemands, âgés de 22, 29 et 31 ans, qui ont également été arrêtés pour l’administration de Wall Street Market. Ces derniers touchaient une commission en cryptomonnaie sur les ventes et s’apprêtaient à repartir avec la caisse. Le FBI avait découvert le transfert de 10 à 30 millions de dollars sur les portefeuilles électroniques des suspects.

Le Wall Street Market n’était pas inconnu des enquêteurs puisqu’il s’agissait là du deuxième plus gros vendeur sur le Dark Web. Un « Amazon » illégal qui comptait plus d’un million de comptes pour 5400 vendeurs aux produits qui pouvaient être des armes, de la drogue et autres services illégaux. Mais les trois suspects n’en étaient pas à leur coup d’essai puisque ces derniers auraient administré un autre site illégal du Dark Web en 2016 : le German Market Plaza. Cette fois-ci, ils avaient pu récupérer l’argent des ventes.

Les autorités auront profité de cette fermeture pour clore un autre site plutôt populaire sur le Dark Web : Valhalla. Mais cette fois-ci, personne n’a été arrêté.

Cette affaire a le mérite de rappeler que le Dark Web est un lien sensible où transite de l’argent sale par millions.

Mots-clés dark net