Les blogueurs influents le sont-ils dans la vraie vie ?

Chaque mois, le classement Wikio fait vibrer les foules. C’est systématique, dès qu’il sort, on ne compte plus le nombre de blogueurs à se jeter dessus afin de savoir s’ils sont parvenus à grapiller quelques places ou non. Oui, mes chers camarades, la notion d’influence nous tourne parfois la tête mais, finalement, dans la vraie vie, qu’est ce que ça change d’être un blogueur influent ?

Ceux qui me connaissent un peu le savent, j’ai la chance d’organiser régulièrement des ateliers et des initiations sur les nouvelles technologie à destination de gros noobs braves néophytes. La réduction de la fracture numérique a en effet été pendant longtemps une priorité de notre gouvernement, ce que l’on comprend parfaitement puisque les nouvelles technologies peuvent remplir les caisses de l’Etat.

Et comme il est bon de se confronter à un point de vue différent du sien, je pose toujours quelques questions aux gens que je reçois. Des questions qui visent le web, certes, mais aussi et surtout notre jolie blogosphère.

Le constat est délicieusement flagrant. A part les amateurs éclairés, personne ne nous connaît. Ainsi, lorsque je demande aux gens ce qu’est, à leurs yeux, un blog, ils me répondent constamment la même chose : un journal intime. Pour eux, nous ne faisons rien de plus que de parler de notre vie, de notre travail, de nos amours, de nos désillusions ou de notre chat. Ce qui est d’ailleurs vrai pour un paquet de blogueurs, hein…

Mais le plus drôle, c’est encore lorsque je les interroge sur le Top 10 de Wikio. Bon, évidemment, je ne leur parle pas de Wikio parce qu’ils ne savent pas du tout ce que c’est, mais je leur demande par exemple s’ils ont déjà lu Presse-Citron, Mashable, TechCrunch ou encore AccessOWeb. En citant, évidemment, à chaque fois le nom des blogueurs qui les animent.

Résultat des courses, ils ne connaissent aucun de ces noms. Pour eux, un presse citron ne concernerait que les agrumes, Mashable serait une marque de chewing-gum, TechCrunch une barre chocolatée et AccessOWeb ferait partie de la suite Microsoft Office. Seulement ça et rien d’autre. Cela dit, que nos blogueurs influents se rassurent, puisque mes chers initiés ne connaissent pas plus Netvibes, Twitter ou encore la Fredzone. Non, le plus souvent, ils se limitent à Google ou Facebook, et seulement parce qu’on en a beaucoup parlé dans la presse traditionnelle.

Dans ce contexte, il est naturel de remettre en cause la notion d’influence. Une notion arbitraire, un brin nauséabonde et qui ne concerne finalement que notre toute petite communauté. Au même titre que la Terre ne représente pas grand chose une fois confrontée à l’univers, la blogosphère ne signifie presque rien dans la vie de tous les jours. Influents ou pas, les blogueurs sont totalement méconnus du grand public.

Ce qui m’amène tout de suite à penser aux blogueurs professionnels. Ils sont de plus en plus nombreux à franchir le pas et à tenter de vivre de leur passion. Bien monétisé, doté d’un fort trafic, un blog peut rapporter beaucoup d’argent. Mais une fois devant le banquier, comment lui expliquer en quoi consiste réellement son projet ? Pas facile. Enfin à moins de présenter son idée d’une manière plus traditionnelle et parler de web ou d’édition, plutôt que de blog.

Bien entendu, les choses peuvent encore changer, elles peuvent évoluer. Après tout, le web a longtemps été l’apanage des Geeks et il est possible que la blogosphère finisse par se démocratiser. Oui, c’est même fort probable. Mais en attendant, je crois qu’il faut se faire une raison. Cette influence que nous décrions, que nous envions, ne signifie quelque chose que dans notre communauté. Une fois l’ordinateur débranché, une fois revenu à une vie normale, elle ne vaut plus rien.

Alors finalement, le classement Wikio, on s’en fout un peu, non ?

(Image marrante piquée chez Mousstic)