Les chargeurs de véhicules électriques seront obligatoires pour les nouveaux logements au Royaume-Uni à partir de 2022

Les voitures électriques sont une alternative efficace aux voitures à carburant fossile, connues pour être particulièrement polluantes. Ainsi, certains pays font actuellement des efforts pour promouvoir l’utilisation des VE afin de minimiser leur émission carbone.

Pour le Royaume-Uni, le basculement vers un transport totalement électrique est un objectif que le pays espère atteindre dans quelques années. L’annonce que le gouvernement a faite le 22 novembre dernier constitue déjà une étape importante pour atteindre cet objectif. Selon la déclaration, tout nouveau logement et entreprise devra posséder des bornes de recharge pour véhicules électriques à partir de 2022.

Un chargeur pour véhicule électrique
Crédits_123RF.com

Cette initiative contribuera à l’installation d’environ 145 000 nouveaux points de recharge supplémentaires chaque année.

Augmenter le nombre de bornes de recharge pour VE

Selon le communiqué de presse, cette nouvelle disposition facilitera le ravitaillement en énergie des véhicules électriques. Elle permettra également aux gens d’acheter de nouvelles propriétés disposant déjà de bornes de recharge pour VE. De plus, les points de recharge seront plus accessibles dans les nouveaux magasins ainsi que les lieux de travail à travers tout le pays.

Auparavant, le gouvernement avait déjà soutenu l’installation de plus de 250 000 points de recharge au Royaume-Uni. Avec les nouvelles règles qui viennent d’être annoncées, ce chiffre pourrait augmenter de 50 % rien qu’au cours de la première année.

Parmi les bâtiments concernés par l’annonce, il y a les supermarchés, les lieux de travail et les immeubles rénovés qui auront plus de 10 places de stationnement.

Les détails des nouvelles règles n’ont pas encore été communiqués. On ignore ainsi quelles sont les spécifications demandées pour les points de recharge, ainsi que leur puissance.

Les opinions divergent

Concernant la nouvelle loi, l’opposition travailliste britannique pense que cela n’apportera aucun changement significatif à la situation actuelle. Selon le parti, Londres et le Sud-est comptent plus de bornes de recharge que le Pays de Galles et le reste de l’Angleterre réunis, et cela n’est pas prêt de changer même avec les nouvelles dispositions. Le parti a également soulevé le fait qu’aucune disposition n’a été prise pour rendre les voitures électriques plus accessibles aux familles avec des revenus faibles ou moyens.

Dans tous les cas, il semblerait que le gouvernement soit déjà sur la bonne voie pour supprimer les voitures à carburant fossile des routes. Selon les informations, il prévoirait d’interdire la vente de ces types de véhicule d’ici 2030, c’est-à-dire 10 ans plus tôt que ce qui avait été prévu auparavant. D’autre part, il a déjà annoncé sa volonté d’investir 500 millions de livres sterling, soit environ 600 millions de dollars, pour la construction d’infrastructures de recharge pour voitures électriques au Royaume-Uni.