Les chercheurs du MIT s’intéressent de près à nos rêves

C’est commun, on a toujours tendance à oublier nos rêves au réveil. Mais grâce à un appareil conçu par les chercheurs de Massachusetts Institute of Technology, ce ne sera peut-être plus le cas. Curieusement, cette invention va nous permettre non seulement de contrôler nos rêves, mais également de nous rappeler leurs détails une fois réveillés.

L’équipe de Adam Haar Horowitz, chercheur du MIT, vient en effet, de concevoir un appareil baptisé « Dormio » qui, selon eux, rend possible l’ « incubation ciblée des rêves » pendant la transition de l’éveil au sommeil.

Une femme endormie

Photo de Claudio Scott. Crédits Pixabay

Ce dispositif électronique, « porté au poignet comme un gant chargé de capteurs et couplé à une application d’enregistrement vocal », va se baser sur les indices donnés par la personne au moment de la première phase de sommeil pour ensuite façonner ces rêves lors du sommeil paradoxal, à partir des données enregistrées.

L’incubation ciblée des rêves expliquée par les chercheurs

Selon Horowitz et son équipe : « L’incubation ciblée des rêves est un protocole pour réactiver des souvenirs pendant le sommeil paradoxal, de manière à induire l’incorporation de la mémoire ciblée, ou de souvenirs associés, dans le contenu des rêves ».

Le processus propose donc dans un premier temps d’enregistrer des « signaux audio » grâce à une application. On invite alors la personne à dire ce qui se passe pendant la première phase de son sommeil. Et une fois que le sujet s’est endormi, cette fois, durant la phase paradoxale du sommeil, on manipule les thèmes des rêves en permettant au sujet d’en faire une histoire, sur la base des indices récoltés. Ce processus s’appelle l’hypnagogie.

Une étude menée sur 49 sujets s’est ainsi donné pour objectif d’ « évaluer la capacité de Dormio à identifier la période de début du sommeil et à manipuler avec succès le contenu du rapport de rêve hypnagogique par des invites verbales avant le sommeil », souligne Horowitz.

À lire aussi : Le MIT a créé un robot capable de dénouer les noeuds

Faire de nos rêves une expérience bénéfique et avantageuse

On arrive ainsi à façonner les rêves avec le dispositif Dormio, à la manière d’Inception, le film avec Leonard DiCaprio. Toujours selon Horowitz, quand on rêve sur un thème précis, cela impacte positivement la manière de penser au réveil.

Il précise à cet effet que : « Ce n’est pas surprenant, à la lumière de personnages historiques comme Mary Shelley ou Salvador Dalí, qui ont été inspirés de manière créative par leurs rêves. La différence ici est que nous induisons ces rêves créativement bénéfiques, de manière ciblée ».

Et jusqu’ici, les résultats des tests effectués avec Dormio semblent être concluants. En effet, 67% des rêves faits par les sujets lors de l’étude sont en rapport avec les thèmes proposés grâce au dispositif. Pour le reste, les chercheurs peaufinent actuellement l’appareil pour faire en sorte que les rêves soient désormais plus avantageux. D’autant qu’on sait qu’on passe presque le tiers de notre vie à dormir, donc à rêver, que rêver de mieux.

À lire aussi : Le MIT aimerait exploiter l’énergie des vagues pour reconstruire des îles

Mots-clés dormiomitrêve