Les chiffres sont tombés, environ 20 000 employés ont été infectés par le coronavirus chez Amazon

La semaine dernière, le spécialiste de la vente en ligne Amazon a sorti le nombre d’infectés au Coronavirus au sein de son personnel. On apprend ainsi que 19 816 employés, dont huit ont malheureusement succombé au virus, ont contracté ou présumés avoir contracté le COVID-19 entre début mars et le 19 septembre.

Face à des plaintes comme quoi les conditions de travail ne sont pas assez sures chez Amazon, les syndicats avaient déjà fait pression sur l’enseigne pour que cette dernière sorte les chiffres faisant état de la situation sanitaire au sein de l’entreprise.

Les entrepôts d'Amazon

Photo de Bryan Angelo – Unsplash

Apparemment, Amazon a finalement cédé et n’a eu d’autre choix que de révéler ces chiffres. Pour la précision, ces statistiques n’incluent cependant qu’une partie du personnel de la boîte.

Amazon se veut toutefois rassurant, indiquant que ces chiffres sont en deçà de la moyenne nationale américaine dans le secteur de la distribution, et que ses concurrents, comme Walmart et Target, choisissent de rester dans le silence quant à leurs situations.

Un dénombrement partiel pour rassurer le public

Ainsi, le taux d’infection sorti par Amazon est relativement bas par rapport à la moyenne nationale. Selon eux, si ce taux suivait la dynamique du taux général d’infection aux États-Unis, 14 000 cas de plus auraient été détectés outre les 20 000 annoncés.

Toutefois, ces 20 000 employés infectés annoncés ne constituent que le décompte principal des cas recensés auprès des employés directs aux États-Unis. En effet, Amazon a délibérément choisi de ne pas inclure les employés des services tiers sur lesquels l’enseigne doit s’appuyer pour fonctionner.

Et c’est toute une liste de prestataires et de sous-traitants qui travaillent dans ces services tiers, en grande partie des livreurs qui côtoient à la fois les clients et les dépôts de l’enseigne. En tout, pas moins de 85 000 personnes sont à prendre en compte, des prestataires qui, soit dit en passant, sont répartis partout dans le monde.

Des mesures sanitaires pour maîtriser la situation

Face aux réclamations des employés, du Sénat et de la Chambre des représentants, Amazon a concédé à adopter des mesures pour améliorer les conditions des travailleurs : masques, vérification de température à l’entrée, etc.  L’enseigne prévoit d’ailleurs d’augmenter ses tests journaliers à 50 000 unités, et cela sur l’ensemble de ses 650 locaux d’ici le mois de novembre.

Pour information, les 19 816 employés infectés représentent 1,44 % de l’effectif de première ligne d’Amazon et de Whole Foods Market. L’effectif total des employés de la boîte étant estimée à environ 1 370 000 salariés aux États-Unis.

La situation actuelle ne devrait donc pas perturber l’entreprise, notamment pour la préparation et la tenue des évènements à venir comme les Amazon Prime Days prévus les 13 et 14 octobre prochains.

Mots-clés amazonCovid-19