Les Chimpanzés se disent bonjour et au revoir

Les chimpanzés et les bonobos partagent environ 99 % de notre ADN. Ils semblent également avoir en commun avec nous le sens de la salutation.

Les chimpanzés ont longtemps porté seuls la distinction d’être nos plus proches parents dans le règne animal. En juin 2012, la revue scientifique généraliste Science a publié un article relatif à une étude intéressante portant sur les bonobos. Une équipe internationale de chercheurs avait séquencé pour la première fois le génome du primate. Les résultats ont confirmé que l’espèce partageait également avec nous le même pourcentage d’ADN. « Nous sommes si étroitement liés génétiquement, mais notre comportement est si différent », avait alors commenté un biologiste de l’institut Max Planck ayant participé à la recherche.

La photo d'un chimpanzé
Image par Pascal Le Lay de Pixabay

Nos comportements ne seraient pas si différents à en croire une nouvelle étude publiée dans la revue iScience. Les salutations font également partie des interactions entre les chimpanzés et les bonobos.

A lire aussi : Mais pourquoi des avatars de singes envahissent Twitter ?

Les bonobos plus polis que les chimpanzés

Pour déterminer si les chimpanzés et les bonobos pratiquent ces comportements, les chercheurs de l’université de Durham, au Royaume-Uni, ont analysé 1 242 interactions de singes dans plusieurs zoos. Ils ont découvert que ces primates communiquent souvent entre eux. Ils utilisent souvent des gestes comme se regarder et se toucher, se tenir la main ou hocher la tête. Ces actions se faisaient avant et après des rencontres telles que le toilettage ou le jeu. Les chercheurs britanniques assimilent ces gestes à des salutations.

Le comportement est plus fréquent chez les bonobos. Ces derniers se saluent plus souvent que les chimpanzés. Au début d’une interaction conjointe, les spécimens Pan paniscus échangeaient des signaux d’entrée et des regards mutuels dans 90 % des cas, contre 69 % chez les chimpanzés. Au moment de se quitter, ils se disent au revoir dans 92 % des cas, contre 86 % chez les individus Pan troglodytes.

« Nos résultats montrent que deux espèces de grands singes passent habituellement par le même processus et les mêmes étapes que les humains lors de l’établissement, l’exécution et la fin des interactions », notent les auteurs de l’étude dans leur article.

A lire aussi : Cet homme veut battre le fameux singe de Neuralink à “Pong”

Des salutations moins distinguées entre les intimes

L’objectif de la recherche était également de savoir si ces comportements changeaient selon le lien social entre les individus. Plus les bonobos étaient proches les uns des autres, plus les salutations étaient brèves. « Lorsque vous interagissez avec un bon ami, vous faites moins d’efforts pour vous saluer », précisent les chercheurs de Durham.

Chez les chimpanzés, le lien social n’a apparemment aucun effet sur la manière de se saluer. Les résultats de la recherche font supposer que nous aurions avec les chimpanzés et les bonobos un ancêtre commun. Nous tiendrons tous de celui-ci notre sens de la salutation.