Les Chinois affirment que la fusée qui les emmènera sur la Lune est déjà prête

Les États-Unis ne sont pas les seuls à viser la Lune. La Chine lorgne également le satellite naturel de la Terre. Les agences spatiales chinoises veulent envoyer des missions habitées sur la Lune le plus vite possible. Actuellement, des ingénieurs travaillent sur la fusée Long March 9. Ils comptent sur cette fusée pour envoyer les astronautes chinois sur la Lune.

Cependant, à l’allure où vont les choses, Long March 9 n’entrera dans sa phase de test qu’à l’horizon 2030. Pour concurrencer la NASA, les agences spatiales chinoises explorent d’autres options qui pourraient leur permettre d’avancer le lancement de leurs missions lunaires. Comme le rapportent nos confrères du site Futurism, elles ont trouvé un moyen d’y arriver.

La Lune dans la nuit
Crédits Pixabay

Au lieu d’utiliser Long March 9, la Chine voudrait modifier deux fusées déjà existantes. Cela lui permettrait de gagner du temps.

A lire aussi : Elon Musk pense qu’il va falloir un paquet de lanceurs pour retourner sur la Lune

La Chine lorgne sur les fusées Long March 5

Long Lehao, le concepteur en chef de la famille de fusées Long March, s’est exprimé à ce sujet durant le 35ème Concours national d’innovation scientifique et technologique pour les jeunes en Chine. Il a indiqué que les agences spatiales chinoises projetaient d’utiliser deux fusées Long March 5 pour les prochaines missions lunaires. Selon lui, la Chine pourra ainsi faire atterrir ses astronautes sur la Lune en moins d’une décennie.

La première fusée Long March 5 enverrait un atterrisseur lunaire en orbite autour de la Lune. La deuxième fusée, quant à elle, se chargerait d’envoyer les astronautes vers l’atterrisseur en question. Ce module les transfèrerait ensuite sur la surface lunaire. Les astronautes chinois pourraient alors marcher pendant 6 heures sur la Lune.

A lire aussi : La drôle de théorie de la lune creuse

De Long March 5 à Long March 5-DY

L’une de ses deux fusées Long March 5 a déjà été lancée sept fois. Lorsque ces lanceurs subiront des modifications, ils seront rebaptisés Long March 5-DY. Pour le moment, le gouvernement chinois n’a pas encore confirmé les déclarations de Long Lehao.

Toutefois, une annonce devrait être faite dans les mois à venir si on en croit les dires du journaliste Andrew Jones.

« C’est une bonne indication que la Chine travaille dans une certaine mesure vers ce plan. Il y aura probablement une annonce sur cette fusée au salon aéronautique de Zuhai fin septembre ou début octobre 2021 », a-t-il déclaré.

On attend donc d’en savoir plus… 

Mots-clés chinelune