Les cigarettes produiraient des émissions chimiques après avoir été éteintes

Une mauvaise nouvelle pour ceux qui vivent avec des personnes fumant la cigarette, cette dernière continuerait d’émettre des produits toxiques même après avoir été éteinte. D’après les scientifiques, un mégot de cigarette va en effet produire près de 14 % de la quantité de nicotine émise par une cigarette allumée, et ceci dans les premières 24 heures.

L’analyse effectuée pour le compte de la FDA ou Food and Drug Administration a aussi révélé que les concentrations en nicotine et en triacétine avaient juste baissé de moitié après cinq jours.

Crédits Pixabay

Selon Dustin Poppendieck, un ingénieur environnementaliste travaillant au National Institute of Standards and Technology (NIST) aux États-Unis, ces résultats sont significatifs et les mégots de cigarettes pourraient ainsi avoir des impacts non-négligeables lorsqu’on les laisse à l’intérieur de la maison ou dans les voitures.

La méthode utilisée

Pour en arriver à cette conclusion, Poppendieck et son équipe ont mené un test impliquant 2100 cigarettes déjà éteintes placées dans une chambre en acier inoxydable. Les chercheurs avaient au préalable mis au point une machine qui a « fumé » les cigarettes en question en prenant six bouffées de chaque.

Au cours de l’expérience, l’équipe a mesuré la quantité de 8 produits chimiques généralement émis par les cigarettes dont 4 sont des substances surveillées par la FDA. Les conditions de la chambre ont aussi été changées au fur et à mesure pour voir si les différents paramètres comme la température, l’humidité ou encore la saturation pouvaient influer sur les émissions. Les chercheurs ont ainsi pu observer qu’une température plus élevée augmentait le taux d’émission des produits chimiques par les mégots.

Ce qui ressort de l’étude

D’après les résultats obtenus, les scientifiques ont conclu que laisser des mégots de cigarettes dans un cendrier pendant une longue période pourrait créer une exposition à des substances nocives, surtout lorsqu’il fait chaud.

La quantité de nicotine émise par une cigarette éteinte ayant plus de cinq jours serait ainsi à peu près la même que celle produite par les fumées principale et secondaire.

Bien que les résultats des mesures montrent bien une quantité significative de produits chimiques provenant des cigarettes éteintes, les scientifiques ont tout de même indiqué que leur étude était limitée puisqu’une seule marque de cigarettes a été utilisée. De plus, il n’y a pas beaucoup de travaux avec lesquels comparer les résultats obtenus.

Quoi qu’il en soit, ces résultats montrent que les cigarettes sont encore plus nocives que l’on ne le croit. Pour les fumeurs, il faut ainsi faire attention de se débarrasser proprement des mégots pour éviter de s’exposer encore plus aux produits chimiques nocifs, et aussi d’exposer les autres.

Mots-clés médecinesanté