Les clients d’Uber, avares en pourboire ?

La clientèle d’Uber serait-elle avare ? La nouvelle étude du National Bureau of Economic Research laisse croire cette hypothèse. Selon le rapport, seul 1 % des clients offre régulièrement des pourboires d’environ 50 cents à 3 dollars par trajet. Le rapport a aussi montré que si les hommes sont nettement plus généreux que les femmes, les conductrices ont plus de chances de décrocher un pourboire de la part de leurs clients.

Rappelons en effet que chez Uber, il n’y a pas que des conducteurs. La société confie également ses clients à des conductrices expérimentées.

Dans tous les cas, les pourboires ont créé de nombreuses discussions. Uber n’a ajouté cette option qu’en juin 2017 et le principe se fait comme suit : le pourboire est fixé à un montant exact sur l’application, peu importe la longueur et la durée du trajet.

Des centaines de millions de dollars en pourboire

Même si 60 % des clients d’Uber n’en laissent pas, les pourboires annuels des chauffeurs atteignent tout de même des centaines de millions de dollars. Une somme conséquente qui représente un complément de salaire pour bon nombre de chauffeurs.

Pour la petite histoire, Uber a refusé pendant des années d’ajouter une option « pourboire » dans son application. Ce n’est qu’il y deux ans, que la société a finalement cédés.

Depuis, les pourboires se paient en ligne via l’application, mais seul 1 % des clients s’en servent continuellement. Cela n’empêche que depuis le lancement du service, les chauffeurs ont pu récolter jusqu’à 2 milliards de dollars de pourboire.

Des pourboires liés à d’autres facteurs que la qualité du voyage

Selon Bharat Chandar, rédacteur du rapport, les pourboires ne sont pas uniquement liés à la qualité du trajet : « ils sont également associés à d’autres facteurs qui ne sont évidemment pas liés à la qualité. Les effets sur les revenus peuvent également être ambigus ».

Il pourrait s’agir d’une des raisons pour lesquelles l’ancien PDG Travis Kalanick a rudement exclu le pourboire dans ses options. Selon lui, le client varie ses pourboires selon la personne qu’il a à son service : une même qualité de service pourrait égaler deux sommes différentes.

Au moins, chez Uber, le montant est fixé, peu importe le trajet. Tous les conducteurs sont égaux. Il ne reste plus qu’à espérer que les clients deviennent plus généreux.

Mots-clés uber