Les comptes Twitter de nombreuses personnalités piratés et utilisés pour une opération d’arnaque à grande échelle

Twitter a fait face cette nuit à une vaste opération d’arnaque réalisée grâce au piratage de comptes de célébrités. Une première dans l’histoire du réseau social à l’oiseau bleu.

En effet, le mercredi 15 juillet dernier, les comptes Twitter officiels de nombreuses personnes célèbres, dont celui de Kim Kardashian West, de Bill Gates, d’Elon Musk, ou même d’hommes politiques tels que Barack Obama et Joe Biden, ont été piratés et utilisés. Ce qui a permis aux malfaiteurs d’arnaquer beaucoup de gens.

L'écran d'accueil de Twitter sur smartphone

Crédits Pixabay

Grâce à des tweets partagés par le biais de ces divers comptes, des tweets proposant aux victimes de doubler leur mise s’ils investissaient 1 000 $ en Bitcoins, les malfaiteurs ont pu récolter en seulement quelques heures un total de 13 Bitcoins, soit une valeur de 118 000 $.

Notons qu’une adresse du portefeuille de cryptomonnaie destinataire était bien entendu comprise dans chacun de ces tweets.

Des sociétés de cryptomonnaie, puis des célébrités comme cibles

Selon les informations partagées par le réseau social, quelques heures avant que les comptes de ces diverses célébrités aient été piratés, les escrocs s’en sont d’abord pris à plusieurs sociétés de cryptomonnaie, dont Binance, Gemini et KuCoin.

Un lien pointant vers un soi-disant site luttant contre le COVID-19, CryptoForHealth, qui a d’ailleurs été désactivé peu de temps après, a été partagé.

Par la suite, les criminels ont piraté les comptes de nombreuses personnalités. Notons que malgré le fait que la plupart des comptes qui ont été victimes bénéficient de l’authentification multifactorielle, qui est normalement inviolable, les hackers ont quand même réussi leur coup.

À lire aussi : Twitter permet désormais de publier des messages vocaux

Suite à ce piratage, Twitter s’active pour retrouver les criminels

Pour expliquer cet incident, Twitter a déclaré, dans la soirée du 15 juillet dernier, que les arnaqueurs ont pu contrôler ces comptes grâce à des employés ayant accès aux systèmes et outils de contrôle internes.

L’accès à ces derniers leur aurait permis la réinitialisation des adresses mail des utilisateurs cibles et la suspension de l’authentification à deux facteurs.

Face à la situation, Jack Dorsey, le PDG de Twitter, n’a pas perdu son temps pour exprimer son mécontentement. En effet, le soir même du jour de ce piratage massif, ce dernier a déclaré que la société s’en sentait terriblement mal.

Suite à ce piratage, Twitter a temporairement désactivé les comptes qui ont été utilisés, afin de pouvoir enquêter sur l’affaire et retrouver ces personnes mal intentionnées. Notons que les transactions effectuées pourraient permettre de débusquer ces malfaiteurs.

Mots-clés twitter