Les créateurs de No Man’s Sky préparent un nouveau jeu, décrit comme ambitieux

No Man’s Sky a été développé par Hello Games et s’est heurté, à sa sortie, à des critiques très négatives de la part des joueurs. Beaucoup ont pointé du doigt les nombreux bugs, mais le fait que le studio n’ait pas proposé tout le contenu promis. Un jeu beaucoup trop ambitieux pour une si petite équipe qui a eu droit à sa seconde chance. Car depuis plusieurs mises à jour majeures, No Man’s Sky est devenu un excellent jeu. Un jeu rassemblant des milliers de joueurs à travers le monde en quête d’exploration à travers des planètes générées aléatoirement et autres voyages spatiaux à bord de vaisseaux capables de franchir le mur du son.

Et comme le rapporte Polygon, Hello Games n’a pas dit son dernier mot et bosse sur un nouveau jeu.

Crédit : Hello Games

Un jeu décrit comme “ambitieux“, du moins autant que No Man’s Sky.

Hello Games ne veut pas reproduire les mêmes erreurs qu’avec No Man’s Sky

C’est Sean Murray, cofondateur de Hello Games, qui s’est récemment exprimé en interview sur les projets à venir du studio. Dans son interview, l’homme explique que ses équipes bossent actuellement sur un “gros” jeu, qui serait aussi “ambitieux qu’un No Man’s Sky“. Bien évidemment, il ne s’agira pas de reproduire les mêmes erreurs qu’avec ce dernier, dont le contenu promis n’était pas livré à la sortie après des mois de teasing.

Car avec une équipe de seulement 23 personnes sur ce jeu à venir, Hello Games a tout intérêt à prendre des pincettes et ne pas faire trop de promesses qui ne seraient pas tenues. Car qui dit jeu aussi ambitieux que No Man’s Sky dit énorme contenu et possibilités de gameplay. À ce jeu-là, le miraculé du studio s’en sort plutôt bien, avec de nombreuses actions possibles depuis les dernières mises à jour. Avoir un vaisseau gigantesque, ou organique, bâtir un camp sur une planète, s’enrichir avec des technologies enfouies, des fossiles, farmer un maximum de ressources, etc.

Et ce jeu ambitieux ne sera pas la suite de No Man’s Sky, comme l’explique Sean Murray. En tant qu’ancien employé chez EA, l’homme explique avoir bossé sur énormément de suites. Ce dernier confie avoir “trouvé ça un peu déprimant en quelque sorte“, précisant que “c’était l’une des raisons de ma démission“.

Mots-clés no man's sky