Les crimes liés à Tinder et Grindr explosent aux Royaume-Uni

Tinder et Grindr ne visent pas forcément le même public mais ces deux applications sont très en vogue en ce moment et elles ont ainsi séduit des millions d’utilisateurs à travers le monde. Mais voilà, le problème c’est qu’elles sont aussi à l’origine de nombreux crimes sexuels et le Royaume-Uni vient d’ailleurs de tirer la sonnette d’alarme.

Si l’on en croit les chiffres avancés par le Telegraph, alors le nombre de crimes liés à ces deux outils aurait été multiplié par sept en l’espace de deux ans. Plus de 400 crimes auraient ainsi été signalés aux autorités anglaises l’année dernière, contre cinq plaintes en 2013.

Crimes Tinder

Le nombre de crimes liés à Tinder ou à Grindr a littéralement explosé ces dernières années au Royaume-Uni.

La situation est préoccupante, d’autant que les crimes relevés sont de nature extrêmement violente. Il est ainsi fait état de viols, de tentatives de meurtre et d’actes de pédophilie.

Plus de 400 crimes liés à Tinder et à Grindr auraient été signalés aux autorités anglaises

Certaines personnes peu recommandables utilisent aussi ces applications pour extorquer les gens. Les homosexuels n’ayant pas encore fait leur “coming out” sont particulièrement visés par ces actes, de même pour les hommes bisexuels et/ou mariés.

Tout le problème est là d’ailleurs car les statistiques relevées par la police anglaises se basent uniquement sur les crimes signalés par les victimes. Il ne s’agit donc que de la partie visible de l’iceberg.

Tinder et Grindr sont relativement proches l’un de l’autre et ces deux applications se positionnent ainsi sur le secteur de la rencontre amoureuse.

Grindr est arrivé sur le marché le 25 mars 2009 et il vise essentiellement les hommes homosexuels ou bisexuels. L’outil est disponible sur la plupart des plateformes mobiles du marché et il permet aux utilisateurs de discuter et d’échanger des photos avec des personnes situées dans leur périmètre géographique.

Ces plaintes ne sont que la partie visible de l’iceberg

D’après les derniers chiffres en date, Grindr totaliserait plus de 10,5 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Tinder est arrivé un peu plus tard, en 2012, et il propose globalement les mêmes fonctionnalités. L’application s’adresse aussi bien aux hétérosexuels qu’aux homosexuels et elle permet ainsi aux hommes et aux femmes de faire des rencontres dans leur région.

Le système mis en place est d’ailleurs très efficace puisque les profils des utilisateurs défilent les uns après les autres et il suffit d’un simple balayage pour montrer son intérêt. S’ajoute à ces fonctions un système de notation pour des rencontres plus ciblées.

Pour en revenir au sujet de cet article, il est important de signaler que ces crimes ne sont pas directement causés par Tinder ou par Grindr. En réalité, ces applications ont simplement été utilisées par les criminels pour commettre leurs forfaits et la nuance est importante.

Ils auraient très bien pu en faire de même en s’appuyant sur Meetic ou même sur Facebook.

Mots-clés grindrtinder