Les cyberattaques menacent la sécurité publique

Les hackers sont capables d’occasionner de lourds dégâts sur les infrastructures techniques. Leur habileté et leur connaissance des outils informatiques les dotent de compétences démesurées, accrues par le fait que nous vivons désormais dans un monde ultra connecté. Cette tendance ne devrait pas changer dans les années à venir. En réalité, selon plusieurs experts, la situation risque même de s’aggraver.

Ces derniers s’attendent en effet à ce que des accidents impliquant des personnes finissent par se produire.

Hackers Morts

Dans un monde ultra connecté comme le nôtre, les hackers peuvent occasionner de nombreux dégâts.

Guillaume Poupard, le directeur général de l’Agence nationale française de la sécurité des services d’information (ANSSI) a même profité du Forum international de la cybersécurité pour tirer la sonnette d’alarme : “Demain, on va avoir des morts. Il faut vivre avec cette hypothèse et s’y préparer”.

Les hackers feront bientôt des victimes

Actuellement, plus rien n’empêche les cybercriminels de se servir de leur savoir-faire pour tuer, c’est juste une question de temps avant que cela ne se produire.

Selon Guillaume Poupard, les autorités ont remarqué depuis quelque temps que les hackers passaient de plus en plus de temps à entrer dans des réseaux pour les cartographier sans pour autant voler quoi que ce soit ou commettre des méfaits.

Dans ce contexte, de nombreux experts en sécurité pensent que ces pirates informatiques cherchent à cartographier des réseaux afin de préparer leurs futures attaques.

C’est évidemment très problématique, d’autant que notre société est totalement tributaire de ces fameux réseaux. En utilisant les bons outils, les hackers les plus émérites peuvent donc les utiliser pour prendre le contrôle du système de transport de nos villes, de nos centrales électriques ou même de nos stations d’épuration.

Un problème qui a été récemment soulevé par les chercheurs en sécurité de la Georgia Institute of Technology, avec démonstration à l’appui.

Il est impératif d’anticiper dès à présent les attaques du futur

Dans ces cas de figure, si cela devait réellement arriver, alors le nombre de victimes serait inimaginable.

Un cas concret qui montre la gravité de l’impact des malwares sur la sécurité publique est le virus informatique Stuxnet. Ceci a provoqué d’énormes problèmes au niveau des sites nucléaires iraniens en 2010. Des graves incidents se sont produits, comme des pannes, des surchauffes et même des explosions. Heureusement, il n’a fait aucune victime.

Le danger est imminent, donc, et la lutte contre la cyberattaque sera encore plus complexe. L’IoT est effectivement en plein essor et nos villes sont ainsi de plus en plus intelligentes et de plus en plus connectées, ce qui les rend du même coup très vulnérables aux attaques des hackers.

Dans ce contexte, il est impératif d’anticiper les futures attaques et de s’armer des meilleurs outils afin d’avoir une chance de remporter le combat contre les cybercriminels, un combat qui est loin d’être gagné d’avance.

Mots-clés sécurité