Les développeurs de Pokémon ont la “peau dure” contre les critiques

Un cadre de la Pokémon Company a reconnu que les développeurs de jeux de la franchise avaient développé une imperméabilité aux critiques. Lesquelles ont été particulièrement vives à la sortie de Pokémon Épée et Bouclier, où il était notamment reproché aux équipes d’avoir bâclé ces nouveaux volets.

Alors que la franchise Pokémon célèbre son vingt-cinquième anniversaire en 2021, elle n’a probablement jamais autant cristallisé de critiques à son égard. Quand les premiers jeux sont sortis en Occident à la fin des années 1990, les relatives faibles capacités du Game Boy n’empêchaient pas de s’amuser. Alors que le dessin animé diffusé dans la foulée pouvait déjà donner l’envie d’un jeu Pokémon plus ou moins ouvert et en 3D.

          Pokémon Company

Les épisodes N64 ont été une première douche froide, et au fur et à mesure que les plates-formes Nintendo gagnaient en puissance, les jeux Pokémon n’ont pas tant changé que cela. Notamment au niveau visuel, ce qui a pu commencer à en faire fuir certains.

Les développeurs de Pokémon équilibristes sur leur vision et celle des joueurs

Avec l’évènement d’Internet et la démocratisation de la malveillance, il est devenu plus facile de manifester son mécontentement sur chaque nouveau titre Pokémon. On peut se souvenir des critiques négatives émises lors de la sortie de Pokémon Épée et Bouclier. Il avait principalement été reproché aux développeurs d’avoir repris des modèles de Pokémon d’anciens volets. Autre grief alors formulé, l’absence d’un certain nombre de créatures pourtant présentes dans de précédents jeux.

Auprès d’Axios, le directeur du marketing grand public de la Pokémon Company a déclaré que les développeurs de ces jeux sont conscients de ce qu’il se dit sur leur travail :

“Nous avons un groupe de créateurs et de professionnels travaillant à la Pokémon Company qui ont vécu beaucoup de choses – vu et entendu [beaucoup]. Ils ont la peau plus épaisse que beaucoup de gens parce qu’ils ont entendu ça.”

Et bien qu’il soit important de satisfaire le public, J.C. Smith indique qu’il est aussi important que les studios imposent leur manière de concevoir leur œuvre :

“Mais il y a aussi une vision de ce que les créateurs veulent offrir, et il s’agit de trouver cet équilibre délicat.”

Autant dire que les développeurs de Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante ont d’ores et déjà sorti les parapluies, au cas où leurs manteaux montreraient des signes de faiblesse. Ces nouvelles versions de Pokémon Diamant et Perle, originellement parus sur DS, sont attendus pour le 19 novembre sur Switch.

Source : Axios

Mots-clés pokémon