Les développeurs du premier Resident Evil étaient de (trop) gros joueurs de Tetris Attack

Dans un entretien accordé à Famitsu en décembre 2017 et récemment traduit sur le blog de PlatinumGames, on apprend entre autres que lors du développement du premier Resident Evil, les parties de Tetris Attack ralentissaient le travail à un point tel que Shinji Mikami a tout simplement banni le jeu de puzzle au sein de son équipe.

On n’y pense pas toujours, mais les développeurs de jeux vidéo, quand ils ne sont pas au travail, peuvent passer plus ou moins de temps à se divertir sur d’autres jeux vidéo. Un réel problème vient à se poser quand ces parties interviennent sur le lieu de travail.

Fin 2017, le magazine nippon Famitsu avait publié dans ses colonnes un entretien avec Hideki Kamiya et son jeune frère. Un copieux échange avec Keigo Toyoda qui a récemment connu une traduction en anglais sur le blog de PlatinumGames.

Hideki Kamiya pensait être un excellent joueur de Tetris Attack, mais…

L’entretien est particulièrement pointu et parlera spécifiquement aux joueurs ayant débuté leur culture vidéoludique dans les années 1980. Les autres auront malgré tout du biscuit à grignoter, comme ce passage où Hideki Kamiya, on le rappelle game designer en chef chez PlatinumGames, se rappelle d’une frange de sa vie où son frère et lui étaient de gros joueurs de Panel de Pon sur Super Famicom.

Ce titre, renommé Tetris Attack à l’international avec l’inclusion de personnages phares de Nintendo, est un jeu de puzzle au principe rappelant celui de Puyo Puyo. Il se trouve que les frères Kamiya n’étaient pas les seuls dans leur entourage à s’y adonner.

“Lorsque je travaillais sur Resident Evil (à l’âge de 27 ans), Tetris Attack était très populaire au bureau. Nous nous affrontions tous les jours, au point que le travail n’était pas fait et que M. Mikami a fini par bannir Tetris Attack. Un peu plus tard, quand je suis rentré chez moi, mon frère était là en train de jouer à Tetris Attack. Étant donné que j’étais devenu l’un des meilleurs joueurs au bureau, je me suis dit que je pouvais l’affronter, mais une fois que nous avons commencé…”

La suite, vous pouvez la deviner, Hideki Kamiya a dû reconnaître la supériorité de son frère, qu’il n’a d’ailleurs jamais pu battre et qui, selon lui, pourrait même rester invaincu s’il lui lançait un défi aujourd’hui. Voilà. Si vous avez la chance de croiser Shinji Mikami, n’oubliez pas la courbette pour le remercier d’avoir permis à Resident Evil d’être complété.