Les développeurs iOS poursuivent Apple concernant les frais de l’App Store

Apple est un des leaders incontestés dans le domaine de la technologie. Ses produits sont classés parmi les meilleurs en termes de qualité et de puissance. Pourtant, certains développeurs d’applications pour iOS, qui est le système utilisé par la marque à la pomme, ne sont pas satisfaits des conditions d’utilisation de l’App Store.

Le mardi 4 juin dernier, Donald R. Cameron, un développeur californien et Pure Sweat Basketball ont déposé une plainte à l’encontre de la société de Tim Cook auprès du tribunal fédéral du district nord de la Californie.

Crédits Pixabay

La plainte dénonce principalement les pratiques anticoncurrentielles d’Apple au niveau de son App Store.

Cette poursuite contre Apple intervient alors que l’entreprise organise sa conférence mondiale des développeurs.

Abus de pouvoir

Parmi les conditions d’utilisation de l’App Store dénoncées par les plaignants, il y a par exemple les commissions de 30 %, les mandats de tarification minimale, mais aussi les frais annuels de 99 dollars pour les développeurs.

Selon Steve Berman, avocat représentant les développeurs, Apple abuse de son pouvoir de marché au détriment de ces derniers. Les concepteurs d’applications, selon lui, sont obligés d’utiliser la seule plateforme à leur disposition pour vendre leurs produits iOS. Dans un contexte concurrentiel, une situation pareille n’existerait pas.

Pas une première pour Apple

Apple n’en est pas à sa première poursuite pour abus de pouvoir. Au début de l’année, Spotify avait aussi porté plainte contre la compagnie auprès du mécanisme de surveillance antitrust européen. L’entreprise a été accusée d’utiliser l’App Store comme un outil contre Spotify qui est le principal concurrent d’Apple Music.

Cette poursuite contre le constructeur de l’iPhone intervient un jour après l’annonce par les législateurs du Capitol Hill d’une enquête antitrust qui va être menée sur les grandes entreprises de technologie de la Silicon Valley. L’investigation aura pour but de déterminer si ces compagnies d’envergure utilisent réellement des moyens anticoncurrentiels pour accélérer leur croissance économique.

Apple n’a pas encore fait de commentaires concernant cette dernière plainte. Par le passé, la société avait déjà rejeté les accusations contre elle concernant le fait d’user de son pouvoir pour nuire aux concurrents. On verra si la compagnie prévoit des changements au niveau de l’App Store pour éviter de futures poursuites.

Mots-clés apple