Les dinosaures se faisaient visiblement la cour au Crétacé

Les dinosaures nous réservent encore de nombreuses surprises et nous venons encore d’en avoir la preuve. Une équipe internationale constituée de plusieurs chercheurs a effectivement découvert sur certains sites des marques de labourage sur le sol, des marques datant de l’époque du Crétacé. D’après eux, certaines espèces se livraient à des parades amoureuses avant de se reproduire.

Ces marques ont été repérées sur quatre sites différents, et plus précisément dans l’Etat du Colorado où ont vécu pendant plusieurs siècles des théropodes.

Traces Dinosaures

Les dinosaures aimaient beaucoup creuser des trous et apparemment c’était comme ça que les mâles séduisaient les femelles.

Cette espèce est assez particulière car elle regroupe des prédateurs bipèdes tels que le Tyrannosaure ou encore le vélociraptor.

D’étranges traces ont été découvertes sur certains sites au Colorado

En examinant les résultats de leurs fouilles, ces chercheurs sont tombés sur de profondes marques de labourage atteignant parfois la taille d’une baignoire.

Martin Lockley, professeur à l’Université du Colorado à Denver pense que « des dinosaures en chaleur se sont peut-être rassemblés là il y a des millions d’années pour se reproduire et faire leur nid à côté ».

Intéressant, mais ce n’est pas fini car le chercheur a aussi établi un parallèle entre ces étranges marques et celles que laissent certains oiseaux vivant sur la terre ferme.

Il arrive effectivement que les mâles de ces espèces creusent des trous à même le seul pour impressionner les femelles et leur montrer qu’ils sont tout à fait capables de construire un nid. L’autruche procède notamment de la sorte et cette étrange activité fait partie intégrante de la parade nuptiale de l’oiseau.

Peut-on réellement établir un parallèle entre les habitudes de l’autruche et celles d’un Tyrannosaure ou même d’un Raptor ?

Les Tyrannosaures et les Raptors n’étaient pas si différents de l’autruche finalement

C’est difficile à dire mais les chercheurs à l’origine de cette découverte ont exclu toutes les autres hypothèses.

Ils ne pensent effectivement pas que ces trous soient de véritables nids puisqu’ils n’ont pas retrouvé d’oeufs ou de coquilles fossilisées sur place.

Cela n’a l’air de rien mais cette découverte est plus importante qu’on le pense puisque les rituels d’accouplement chez les dinosaures ont toujours soulevé de nombreuses questions et personne ne savait réellement comment les femelles faisaient leur sélection.

Or justement, selon Darwin, ce processus de sélection est un des moteurs de l’évolution d’une espèce et ces découvertes devraient par conséquent nous aider à mieux comprendre les dinosaures et leurs habitudes.