Attention, les données collectées sur l’accéléromètre de votre smartphone pourraient en dire long sur vous

Si ce sont surtout les applications qui sont connues pour recueillir des données personnelles sur vous, il se trouve que l’accéléromètre des smartphones récolterait aussi des informations inquiétantes sur votre façon d’utiliser votre téléphone.

Dans le cadre d’une étude, des scientifiques ont en effet utilisé les infos recueillies par les accéléromètres de manière très inattendue.

Crédits Unsplash

D’après le résultat de ces recherches (effectuées par des experts du Royal Melbourne Institute of Technology), les données que les accéléromètres collectent peuvent aider à déterminer la personnalité des utilisateurs du smartphone concerné.

Selon les chercheurs, les informations recueillies pourraient ensuite servir aux réseaux sociaux pour mieux cibler les suggestions d’amis, l’envoi de publicités…

Deviner des traits de votre personnalité

En se basant uniquement sur les mouvements du téléphone, les chercheurs Royal Melbourne Institute of Technology ont pu déterminer les distances ainsi que les heures de marche effectuées dans la journée par son utilisateur. Ils ont également pu analyser les nombres de fois où l’utilisateur consulte son smartphone, de jour comme de nuit.

En analysant ses informations a priori banales, les chercheurs ont pu établir des traits de personnalité spécifiques. Selon eux, les gens agréables auraient tendance à utiliser leur smartphone de manière très aléatoire. Les sujets féminins qui ont tendance à consulter leurs téléphones régulièrement de jour comme de nuit seraient les plus sensibles. A contrario, les sujets masculins à la personnalité sensible éviteraient généralement de consulter leurs téléphones. Enfin, les personnes qui ne recevaient que très rarement d’appels seraient les plus inventives.

Une étude à prendre avec des pincettes

D’après les scientifiques, les informations recueillies par les accéléromètres des smartphones pourraient éventuellement servir aux réseaux sociaux pour faciliter les recommandations d’amis, trouver les meilleurs partenaires sur les sites de rencontre ou encore faciliter l’envoi des publicités ciblées. Les données pourraient également nous aider à mieux nous connaître personnellement.

Mais avant de vous emballer, il est important de préciser que cette étude n’a été menée que sur 52 participants seulement. Les résultats peuvent donc ne pas être fiables à 100 %. D’autant plus que dans la majorité des cas, les personnes qui répondent à des sondages sur leur personnalité ont tendance à ne pas être vraiment franches dans leurs réponses.

Afin d’obtenir des résultats qui pourraient confirmer les théories qu’ils avancent, les scientifiques comptent ainsi refaire cette étude en Australie, et à plus grande échelle.

Mots-clés insolite