Les Emirats Arabes Unis veulent coloniser Mars

Les Émirats arabes unis s’intéressent beaucoup à Mars eux aussi. Preuve en est, ils envisagent d’installer une colonie sur place dans quelques années. Pas de doute, la planète rouge a vraiment la cote en ce moment.

Les Émirats s’intéressent de plus en plus à ce qui se passe au-dessus du sommet de leurs gratte-ciels. C’est précisément ce qui les a poussés à ouvrir leur agence spatiale en 2014. Désormais, ils souhaitent passer à la vitesse supérieure en construisant une ville sur Mars.

Mars 2117

Mars 2117 est un projet très ambitieux, cela ne fait aucun doute.

Mars 2117, c’est le nom du projet, a été présenté au début de la semaine par Mohammed Ben Rachid Al Maktoum, le vice-président du pays et l’émir de la ville de Dubaï.

Les Émirats arabes unis s’intéressent eux aussi à la planète rouge

Les EAU ont donc constitué une équipe afin de travailler sur la colonisation de la planète rouge. Elle se focalisera notamment sur le système de transport utilisé pour rallier Mars, mais également sur les habitations de la colonie. L’émir a d’ailleurs publié plusieurs visuels sur son compte Twitter.

Des visuels extravagants et s’inspirant beaucoup de l’architecture de la ville de Dubaï.

Ils laissent en effet apparaître d’immenses gratte-ciels aux formes originales, avec une ambiance futuriste digne des plus gros blockbusters hollywoodiens. Fidèles à leurs habitudes, les EAU ont donc choisi de faire dans la démesure.

Seul problème, avant de pouvoir construire d’immenses tours sur Mars, les ingénieurs en charge du projet vont devoir trouver un moyen d’acheminer des colons sur place et de les nourrir. Ils devront aussi trouver un moyen de générer de l’énergie et de protéger les habitants de cette magnifique ville des radiations.

Mars 2117, le projet de la démesure

Ceci étant, Mohammed Ben Rachid Al Maktoum a bien précisé qu’il ne comptait pas travailler seul dans son coin sur cette ville martienne. En réalité, il espère que les scientifiques du monde entier accepteront de collaborer au projet.

Maintenant, les Émirats arabes unis ont la ferme intention de mener ce projet à terme et ils ont ainsi prévu d’envoyer une première sonde vers mars durant l’été 2020. Les délais s’annoncent donc serrés. Produire une sonde n’est pas une tâche facile, et encore moins lorsqu’on vient d’ouvrir son agence spatiale.

Mots-clés espacemars