Les Emirats Arabes Unis veulent utiliser des drones pour manipuler la météo

Les technologies actuelles nous donnent l’impression que tout (ou presque) est possible. Pour preuve, les Emirats Arabes Unis explorent la possibilité de manipuler la météo avec des drones. Il y a des années de cela, cette idée nous aurait semblé complètement absurde. Pourtant, des chercheurs de l’Université de Reading, en Angleterre, sont déjà en train de développer un dispositif qui permettra de concrétiser ce projet.

Lorsqu’ils seront opérationnels, ces drones pourront produire de la pluie et/ou modifier les conditions météorologiques. Pour ce faire, les drones devront pénétrer dans les nuages pour y délivrer un choc électrique. Ils stimuleront ainsi la production de la pluie.

Crédits Pixabay

D’après le chercheur Maarten Ambaum, de l’Université de Reading, si cette technique fonctionne, elle permettra d’assurer l’approvisionnement en eau de grandes villes comme Dubaï.

Des drones qui ciblent les gouttelettes de nuages

Maarten Ambaum a expliqué le fonctionnement de cette technologie au micro de la BBC. Selon lui, les drones devront effectuer un vol stationnaire au sein des nuages. Le choc électrique qu’ils émettront aura pour but de « modifier l’équilibre de la charge électrique sur les gouttelettes de nuage. »

Cela permettra aux gouttelettes d’eau « de fusionner et de se coller les unes aux autres » pour former des gouttes de pluie. Les chercheurs de l’Université de Reading mettront en œuvre ce projet en collaboration avec le gouvernement des Emirats Arabes Unis. Ils se sont vus allouer un budget de 1,4 million de dollars « pour tester comment une charge électrique peut dilater et fusionner les gouttelettes d’eau pour qu’elles se transforment en pluie. »

Les projets se multiplient

Les Emirats Arabes Unis multiplient les projets qui visent à augmenter la pluviométrie dans leurs pays. On sait qu’ils ont déjà investi des millions de dollars pour financer des projets de ce genre. On citera notamment celui destiné à l’ensemencement des nuages.

« Le pays utilise déjà la technologie d’ensemencement des nuages, en larguant du sel pour encourager les précipitations. En 2017, le gouvernement a fourni 15  millions de dollars pour neuf projets différents d’amélioration de pluie. »

Maarten Ambaum a souligné l’importance d’un tel projet :

« La nappe phréatique diminue considérablement dans les Emirats Arabes Unis et le but de ceci est de donner un coup de pouce aux précipitations. »

Pour l’instant, on ignore quand ces drones entreront en service.