Les Emirats Arabes Unis vont se lancer à la découverte de Mars le mois prochain

Les Émirats Arabes Unis s’apprêtent à vivre un moment historique. Le 15 juillet 2020, ils lanceront la mission Mars Hope à destination de la planète rouge, depuis l’île japonaise de Tanegashima. Cette date sera à marquer d’une pierre blanche, car il s’agit de la première mission interplanétaire du monde arabe.

La sonde Hope restera en orbite pendant une année. Cela correspond à 687 jours terrestres. Elle devra collecter des informations sur les variations du climat sur Mars. Grâce à cette mission, on devrait en apprendre plus sur la planète rouge. Comme l’a expliqué Ian Blatchford, directeur du Science Musuem de Londres, la sonde Hope permettra d’obtenir « la cartographie la plus complète jamais réalisée du climat de cette planète. »

Crédits Pixabay

Si tout se passe comme prévu, la sonde émiratie devrait entrer dans l’orbite de Mars en février 2021.

Les Emirats Arabes Unis préparent l’avenir

Omran Charaf, le directeur du projet, a indiqué que cette mission aura pour but d’ « envoyer un message fort à la jeunesse arabe et de leur rappeler le passé, que nous étions un temps des générateurs de connaissance. » Il a ensuite souligné l’importance de cette mission en déclarant qu’il s’agissait du « futur des Émirats Arabes Unis et de notre survie. »

À terme, la mission Mars Hop permettra aux Émirats Arabes Unis de s’affirmer en tant que puissance scientifique et spatiale. Sarah al-Amiri, ministre des Sciences avancées et présidente du Conseil des scientifiques, a indiqué qu’ « il ne s’agit pas d’une mission de courte durée, mais plutôt d’une mission continue qui donnera lieu à d’importantes découvertes scientifiques. »

À lire aussi : A la recherche de l’anneau disparu de Mars

Une mission qui permettra de mieux comprendre le climat sur Mars

La sonde Hope est équipée d’instruments extrêmement sophistiqués qui permettront d’obtenir des images de la dynamique météorologique sur Mars. Cette sonde est dotée d’un spectromètre infrarouge, d’un spectromètre ultraviolet et d’un imageur haute définition.

En étudiant les données capturées par la sonde Hope, les scientifiques espèrent pouvoir mieux comprendre le climat sur Mars. Ils projettent également d’utiliser ces résultats pour en apprendre plus sur le climat terrestre.

Les informations collectées par la sonde émiratie durant cette mission seront distribuées à 200 instituts de recherche et complèteront les données obtenues par d’autres missions, réalisées notamment par la NASA.

À lire aussi : Curiosity a fait une nouvelle découverte sur Mars

Mots-clés mars