Les entrepôts automatisés d’Ocado vont débarquer au Japon

Le 29 novembre 2019, le groupe de grande distribution japonais Aeon a annoncé qu’il avait conclu un accord avec l’e-commerçant britannique Ocado. Dans le cadre de ce partenariat, Ocado va implanter son modèle d’entrepôts qui utilise des robots automatisés pour permettre à Aeon d’élargir son influence dans le commerce électronique au Japon où les épiceries en ligne ne sont pas encore très prisées par les consommateurs.

Grâce à la signature de ce contrat, Aeon pourra profiter des logiciels et systèmes technologiques développés par l’e-commerçant britannique, baptisés Ocado Smart Platform (OSP). Cela permettra à la firme japonaise de mettre en place un nouveau modèle d’activité en ligne avec un réseau de distribution national qui serait capable d’assurer la gestion d’un chiffre d’affaires de 600 milliards de yens, soit 5,52 milliards de dollars.

crédits Pixabay

D’après Aeon, le premier entrepôt de robots automatisés d’Ocado sera construit vers 2023 au Japon.

Aeon sera présent partout au Japon

Aeon possède plus de 21 000 magasins dispersés dans 14 pays. Toutefois, d’après le site Bloomberg, l’accord passé avec Ocado ne profitera qu’au Japon. À travers ce partenariat, la firme japonaise espère faire de l’ombre à son principal concurrent, Seiyu, qui s’est lancé dans le commerce en ligne en 2018 avec Rakuten Inc 4755. T.

L’utilisation des épiceries en ligne n’est pas encore vraiment entrée dans les mœurs des consommateurs japonais. Ces derniers préfèrent généralement se déplacer eux-mêmes pour faire leur course. Toutefois, Aeon compte bien changer les choses et promet de leur faciliter la vie avec un service qui sera disponible partout et à n’importe quel moment. Ils pourront se faire livrer n’importe quel produit.

Un système de production efficace

D’après le site Bloomberg, le montant de cet accord passé entre Ocado et Aeon n’a pas été dévoilé. Toutefois, il a indiqué qu’en plus des paiements ultérieurs, le contrat prévoyait des frais initiaux qui seront établis en fonction des performances.

En tout cas, Aeon a tout à gagner dans ce partenariat. En plus d’étendre son emprise sur le marché du commerce en ligne au Japon, le groupe pourra profiter de l’expertise d’Ocado qui est une référence dans l’univers de l’e-commerce.

Il est à noter que la société britannique a déjà conclu des accords avec des entreprises comme Mark & Spencer, Monoprix ou encore Kroger.

Mots-clés AeonOcado