Les Etats-Unis très friands des haut-parleurs intelligents

Ces temps ci, les enceintes intelligentes sont devenues des outils utiles pour organiser son quotidien. Aux États-Unis, depuis leur arrivée sur le marché, ces appareils connectés sont de plus en plus considérés comme des « must- have. » Ce sont de véritables assistants personnels qui exécutent instantanément n’importe quelle commande à la simple demande vocale.

Durant ces derniers mois, ce gadget a séduit les consommateurs américains. Grâce à ses multiples fonctionnalités, il est maintenant très facile de se connecter à internet. Il permet aussi de diffuser de la musique, d’organiser les tâches ménagères, de commander à manger et même d’automatiser les réglages des appareils connectés dans la maison.

Le « smart speaker » peut également tenir de véritables conversations si bien que l’on se demande s’il ne va pas devenir, un jour, un membre de la famille à part entière.

Le « smart-speaker » fait fureur aux États-Unis

Selon des recherches menées par Nielsen, 24% des ménages américains possèdent ainsi au moins une enceinte intelligente. Ils utilisent ces produits en moyenne une heure par jour et ce chiffre augmente pendant le weekend. Les géants de la technologie en ont sorti une large gamme sur le marché. L’Echo d’Amazon, l’Homepod d’Apple et Google Home sont les plus prisés.

Ces dernières années, l’utilisation des speakers intelligents a connu une nette augmentation. Si en 2015, seulement 800 000 ménages en avaient, ce chiffre est passé à 15,3 millions en 2017. 62% des ménages US n’ont commencé à utiliser ces outils connectés qu’à partir des six derniers mois.

Une multifonctionnalité qui n’est pas toujours optimisée

La majorité des gens utilisent les enceintes intelligentes pour écouter de la musique, peu d’entre eux passent par sa fonction principale, la commande vocale. De même, la plupart des Américains chattent à travers les speakers justes pour le « fun. » Généralement, les speakers connectés ne sont pas considérés comme des outils sérieux.

Pour pouvoir approcher plus les consommateurs, les entreprises à la base de ces créations doivent développer davantage d’options dans leurs produits. L’idée est d’y intégrer des fonctions qui permettraient de répondre au maximum aux besoins habituels des ménages.

C’est une stratégie gagnant-gagnant qui augmenterait à la fois la hauteur des ventes et les avantages du grand public.