Les Etats-Unis et l’Europe préparent une mission conjointe destinée à surveiller l’élévation de la mer et des océans

Le réchauffement climatique et celui des océans font partie des sujets dont on entend souvent parler, notamment à travers l’élévation du niveau de la mer et les risques que nous encourrons d’ici quelques années, notamment pour les populations côtières.

Justement, l’Europe et les États-Unis prévoient de lancer une mission conjointe de surveillance satellite sur 10 ans, dont le but est d’approfondir leurs recherches concernant ce réchauffement climatique causant la montée du niveau des océans, mais également de surveiller de plus près cette fameuse élévation du niveau de la mer et des océans.

Crédits Pixabay

Ce seront ainsi deux satellites, en l’occurrence Jason-CS/Sentinel-6 A et Jason-CS/Sentinel-6 B, qui seront lancés dans le cadre de cette mission d’étude et d’observation qui se prolongera jusqu’en 2030. À terme, les scientifiques estiment que les données récoltées pourront nous aider à comprendre les impacts que les humains ont sur la planète.

Le déroulement de la mission est déjà bien planifié

Pour ce qui est du dispositif, d’un côté, deux satellites, Jason-CS/Sentinel 6A et Jason-CS/Sentinel 6B seront lancés à cinq années d’intervalle. Le lancement de Jason-CS/Sentinel 6A est ainsi prévu pour novembre 2020 et celui de Jason-CS/Sentinel 6B sera donc pour l’année 2026.

Le premier lancement est actuellement en préparation et la première sonde a déjà été présentée aux médias le 15 novembre dernier en Allemagne, au centre de test spatial IABG. Et une fois en place, ces satellites observeront la Terre depuis une orbite très inclinée afin de percevoir les infimes variations du niveau des océans.

En plus de poursuivre les missions précédentes d’observation de la montée du niveau des océans, la mission Jason CS/Sentinel-6 se penchera également sur l’étude de la circulation océanique, des conditions météorologiques et la variabilité du climat, mais également des phénomènes plus globaux comme El Niño ou La Niña.

Faire face aux défis que pose la montée du niveau des océans

Josh Willis, le responsable scientifique de la Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie, a déclaré que cette étude montrait que la montée du niveau des océans démontre l’impact des humains sur le climat. Celle-ci montre en effet les océans, qui recouvrent 70 % de la surface terrestre s’élève et change de forme en même temps.

Ainsi, en 2030, ce seront les données de près de 40 ans d’observations que les scientifiques auront en main, fruit des quatre autres missions américano-européennes qui ont précédé cette mission Sentinel-6/Jason CS.

Et ils espèrent que l’analyse de ces données permettra d’améliorer notre capacité à faire face aux changements et aux impacts du changement climatique et de la montée du niveau des océans sur notre mode de vie.

s https://phys.org/news/2019-11-earth-mission-track-oceans.html