Les Etats-Unis menacés par un gigantesque séisme ?

Les Etats-Unis seraient dans une situation critique selon une équipe formée de plusieurs géologues américains. D’après ces experts, le pays pourrait en effet subir un gigantesque séisme avant la fin du mois, un séisme de 9,3 sur l’échelle de Richter. Si une telle catastrophe doit réellement se produire, alors elle pourrait avoir des conséquences dramatiques sur les populations et l’environnement.

Charles Francis Richter est né en 1900 à Hamilton, dans l’Ohio. Après le divorce de ses parents, il a emménagé avec son grand-père à Los Angeles, en Californie. Il n’avait que neuf ans à l’époque.

Séisme USA

Un gigantesque séisme pourrait frapper les Etats-Unis avant la fin du mois.

C’est aussi à cette époque qu’il a connu ses premiers séismes et il faut croire que cette expérience l’a profondément marqué car il leur a dédié une bonne partie de son existence.

Charles Francis Richter s’est très vite passionné pour les séismes

Après avoir fini le cycle secondaire, Charles est entré dans une école préparatoire à l’Université de Californie du Sud et il a ensuite enchainé en passant un diplôme de physique à Stanford, diplôme qu’il a obtenu en 1920. Loin de s’en contenter, il a ensuite préparé un doctorat en physique théorique à Caltech et c’est là-bas qu’il a fait la rencontre de Lilian Brand.

Cette rencontre l’a beaucoup marqué et c’est en partie ce qui l’a poussé à s’intéresser à la sismologie. Il est alors devenu enseignant pour le même établissement tout en faisant de la recherche en parallèle.

Durant ces années, il a imaginé une échelle logarithmique afin de pouvoir classer facilement les séismes, une échelle basée sur l’énergie et l’amplitude provoquées par les mouvements sismiques.

Toutefois, et contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, cette échelle n’est pas universelle et elle est ainsi surtout adaptée aux événements locaux et donc à l’activité sismique de la Californie.

Comme chacun le sait, la région est très exposée aux séismes et cela n’a rien de surprenant car elle se trouve à la jonction entre deux plaques tectoniques : la plaque pacifique et la plaque continentale nord-américaine. C’est en effet leurs frottements continus qui provoquent ces innombrables tremblement de terre.

Les séismes se sont enchainés en Californie ces derniers jours

Les californiens commencent à en avoir l’habitude, bien sûr, mais la situation semble s’être aggravée depuis le début du mois et les autorités ont ainsi relevé pas moins de dix séismes de magnitude moyenne le long de la faille de San Andreas en l’espace de seulement dix jours.

Mais ce n’est pas le plus problématique car tous ces séismes ont eu lieu dans la même région. Les géologues évoqués un peu plus haut craignent donc que la situation dégénère dans ces prochains jours et ils pensent même qu’il est possible (mais pas certain) que ces secousses se soldent par un séisme de 9,3 sur l’échelle de Richter.

Une théorie confirmée par différents modèles informatiques.

Les américains sont évidemment très inquiets et cela n’a rien de surprenant car le séisme de 1906 avait presque totalement détruit la ville de San Francisco, avec une magnitude de 7,8.

Toutefois, la secousse en elle-même n’est pas la plus dangereuse. Tout comme Fukushima, un tel séisme serait en effet susceptible de provoquer un gigantesque tsunami sur les côtes, un tsunami qui pourrait du coup s’abattre sur de grandes villes telles que Portland, Seattle ou même Vancouver.

Si cela devrait être le cas, alors cette catastrophe pourrait provoquer la mort de plusieurs millions de personnes.

Mots-clés géologiesismologie