Les Etats-Unis ne veulent plus d’applications chinoises qui seraient potentiellement dangereuses

Voilà plusieurs années que les USA et la Chine se livrent une Guerre froide technologique. Le cas Huawei est sans doute le meilleur exemple, puisque les États-Unis accusent la firme chinoise d’espionnage et lui interdisent l’installation d’antennes 5G. Du côté des pays alliés, la question est encore débattue. Mais Huawei n’est pas le seul dans le viseur du gouvernement américain. Les applications chinoises suscitent la méfiance. Amazon aura voulu, un temps, bannir TikTok du smartphone de ses employés. Une application qui pourrait également être interdite aux USA, à moins d’un rachat par Microsoft.

Et aujourd’hui, CNBC nous apprend que le gouvernement américain veut aller encore plus loin.

Crédit : Pixabay

Le gouvernement Trump souhaite bannir toutes les applications chinoises qui ne seraient pas fiables.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

La Chine en difficulté face au gouvernement américain

Les USA vont-ils massivement bannir les applications chinoises ? C’est ce que Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, souhaite. Comme le rapporte CNBC, l’homme explique que “des applications comme TikTok ou WeChat, dont les sièges se trouvent en Chine, sont des menaces réelles pour les données privées des citoyens américains, sans oublier la censure qui est présente“, évoquant le Parti communiste chinoise.

Mike Pompeo souhaite donc un bannissement des applications chinoises qui ne seraient pas fiables. On parle ici d’applications actuellement disponibles sur l’App Store de la firme de Cupertino, ainsi que le Play Store de Google.

Mais le chef de la diplomatie américaine va encore plus loin. L’homme souhaite également que les applications américaines ne soient plus disponibles sur les smartphones… chinois. Une première étape a d’ailleurs été franchie avec Huawei qui n’a plus le droit de proposer les logiciels de Google, société américaine. Le constructeur chinois a décidé, depuis, de proposer son alternative au Play Store appelée App Gallery.

Nous ne souhaitons pas que nos entreprises soient complices des fautes de Huawei à l’égard des droits de l’homme ou de la surveillance généralisée du Parti communiste chinois.

L’objectif est clair pour le gouvernement Trump. Interdire les sociétés américaines de bosser avec la Chine, mais également empêcher le pays d’avoir quelconque pouvoir sur les citoyens américains. Une Guerre froide technologique qui risque de durer encore un long moment.