Les Etats-Unis ont rappelé un million de Galaxy Note 7

Les États-Unis ne plaisantent pas avec la sécurité des Américains et ils viennent de le prouver une nouvelle fois en annonçant le rappel d’un million de téléphones produits par Samsung. Des téléphones et plus précisément des Galaxy Note 7. Si les autorités ont pris cette décision, ce n’est évidemment pas par le plus grand des hasards, car des dizaines d’incidents impliquant ce terminal ont été enregistrés sur le territoire américain.

Ce rappel a été décidé par la CPSC et donc par la commission américaine de protection des consommateurs. Elle estime en effet que ce téléphone représente un risque important pour la population.

Rappel Note 7

Les États-Unis ont lancé un rappel pour le Galaxy Note 7 eux aussi.

La commission ne s’est d’ailleurs pas contentée de tirer la sonnette d’alarme et elle a aussi donné quelques chiffres fort intéressants.

92 incidents se sont produits sur le territoire américain

D’après elle, pas moins de 92 incidents se sont produits sur le territoire américain depuis le lancement du terminal. Certains d’entre eux ont eu des conséquences fâcheuses. Cinquante-cinq ont en effet endommagé des biens matériels et vingt-six ont occasionné des blessures.

Fait intéressant, la CPSC a donné plusieurs exemples et elle a notamment mentionné des départs de feu dans un garage et dans plusieurs voitures.

La commission n’en reste pas là. Elle explique en effet dans son rapport que la batterie lithium-ion du Galaxy Note 7 présente de nombreux risques de surchauffe, des risques pouvant provoquer dans certains cas des explosions et des incendies. Elle demande donc aux Américains de ne plus utiliser leur téléphone et de l’éteindre.

Les États-Unis ne sont pas les seuls à avoir organisé ce rappel. Le Canada et le Mexique vont eux aussi lancer une campagne similaire dans ces prochaines semaines et ils ne seront sans doute pas les derniers à le faire compte tenu des dégâts occasionnés par le terminal.

Les nouveaux Galaxy Note 7 seront expédiés au plus tard le 21 septembre prochain aux États-Unis

Samsung lui-même a reconnu le problème et le constructeur sud-coréen a ainsi annoncé récemment un rappel de 2,5 millions de terminaux à travers le monde. Un rappel qui concerne aussi la France et nos principaux voisins européens.

Suite à l’annonce de la CPSC, Samsung a publié un nouveau communiqué afin de donner plus de précision sur le programme d’échange. La marque a notamment indiqué que ce fameux programme a été validé par les autorités et que les nouveaux terminaux seront disponibles au plus tard le 21 septembre sur le continent américain.

En attendant, la firme va aussi déployer un patch sur tous les Galaxy Note 7 concernés par le problème afin de limiter la capacité de recharge des batteries. Elles seront en effet bridées à 60 % de leur capacité afin d’éviter les surchauffes et les risques d’explosion.