Les Etats-Unis ont récemment lancé 4 satellites espions (mais on ne sait pas à quoi ils vont servir)

Le 15 juillet dernier, la mission spatiale NROL-129, impliquant 4 satellites-espions transportés par une fusée Northrop Grumman Minotaure IV, a été lancée depuis le port spatial régional Midi-Atlantic (MARS).

Cependant, aucune précision ni information sur les missions et les destinations de ces quatre satellites américains n’ont filtré, ce qui a suscité pas mal d’interrogations sur la toile.

Crédits Pixabay

Tout ce qu’on sait pour le moment, c’est que la mission NROL-129 effectuera des tâches pour le compte de l’US Nation Reconnaissance Office (NRO), un organisme de renseignement des États-Unis qui crée, construit et met en opération des satellites-espions, et l’US Space Force, la branche de l’armée américaine, en charge des opérations militaires dans et depuis l’espace.

Le premier lancement effectué depuis le complexe MARS-Wallops

La mission NROL-129 est le fruit de la collaboration entre le NRO et le Port Spatial Régional Midi-Atlantic, avec la participation de l’US Space Force. Il s’agit également de la première mission accueillie par ce nouveau complexe situé en Virginie, impliquant l’utilisation de la fusée Minotaure IV.

Mesurant plus d’une vingtaine de mètres de hauteur, la fusée compte quatre étages dont, trois sont « propulsés par des moteurs-fusées solides provenant de missiles balistiques intercontinentaux Peacekeeper désaffectés » et un étage propulsé par le «°moteur Orion 38 de Northrop Grumman ».

Depuis sa mise en service, il y a maintenant dix ans, la fusée Northrop Grumman Minotaure IV ne compte donc, jusqu’à présent, aucun échec sur les sept missions qu’elle a accomplies.

À lire aussi : Le lancement du dernier satellite Beidou a eu lieu

Quatre satellites-espions dont la destination reste inconnue

Si en principe, les missions lancées par le NRO sont bien spécifiées, celles du NROL-129 demeurent jusqu’ici brumeuses.

En effet, les porte-parole de cette agence de renseignement se sont contentés de donner une vague explication en indiquant que : « Le NROL-129 soutient la mission globale de sécurité nationale du NRO pour fournir des données de renseignement aux principaux responsables politiques américains, à la communauté du renseignement et au Département de la Défense ».

D’après les informations, NROL-129 est « composé de quatre charges utiles conçues et construites par le National Reconnaissance Office ». On sait également que le lancement du 15 juillet a été mis en condition depuis environ un mois par les équipes de la NRO, de l’US Space Force et de Space and Missile Systems Center.renseign

À lire aussi : Voilà ce que compte faire StarLink pour rendre ses satellites moins voyants