Les films de super-héros sont barbants pour le réalisateur des Gardiens de la Galaxie

Les films de super-héros inondent nos écrans depuis plus d’une décennie. Ces derniers mois, les spectateurs ont découvert WandaVision, Le Faucon et le Soldat de l’Hiver, Loki et Black Widow pour l’écurie Marvel. Chez DC Comics, Zack Snyder’s Justice League a beaucoup fait parler. Si ces productions sont toujours des succès, certains spectateurs commencent à saturer d’une forte uniformisation, notamment pour le Marvel Cinematic Universe. James Gunn, à qui l’on doit Les Gardiens de la Galaxie et The Suicide Squad, a aussi son avis sur la question.

Et le cinéaste n’est vraiment pas tendre avec les films de super-héros qu’il juge trop conventionnels.

Margot Robbie en Harley Quinn
Crédit : Warner Bros.

Mais tout n’est pas perdu puisque James Gunn confie trouver son bonheur par moment.

Un avis bien tranché à propos des films de super-héros

James Gunn n’a dirigé que des productions de super-héros ces dernières années mais n’est pas tendre avec le genre. En pleine promotion de The Suicide Squad chez SFX Magazine, le cinéaste explique que ces films « sont pour la majorité barbants pour moi en ce moment ». Mais ce dernier confie avoir aimé le genre au début et que des cinéastes « essaient encore de faire des choses différentes, donc ce n’est pas une règle à 100% ».

Malgré ces tentatives, James Gunn est impitoyable : « Beaucoup d’entre eux sont ennuyeux ».

James Gunn ne s’inclut pas dans le lot, évidemment, confiant avoir puisé dans d’autres genres cinématographiques pour réaliser The Suicide Squad. Pour le cinéaste, son long-métrage est « un film de guerre » et s’est inspiré des Douze Salopards et de Quand les aigles attaquent. La prochaine aventure des antihéros a « comme toile de fond le conflit avec de l’espionnage, de l’aventure, de gros enjeux ».

Si Les Gardiens de la Galaxie est assez lisse, production Disney oblige, The Suicide Squad va plus dans le trash, l’ultraviolence. Ce n’est pas la première fois que James Gunn s’essaie au film de super-héros dans cet esprit. En 2010, le cinéaste dirige Super, échec commercial. Le long-métrage met en scène Rainn Wilson (The Office) dans le rôle d’un justifier masqué très brutal. Un justicier souhaitant reconquérir sa femme, une droguée retenue par un mafieux joué par Kevin Bacon.

The Suicide Squad sort le 28 juillet en salle.