Les Galaxy Note 20 ne seront pas faciles à réparer

iFixit a démonté le Galaxy Note 20 et le Galaxy Note 20 Ultra pour leur donner une note de réparabilité. Apparemment, ces nouveaux flagships de Samsung sont tout aussi difficiles à réparer que les Galaxy S20.

Samsung a officialisé la gamme Galaxy Note 20 le 5 août dernier. Le nouveau porte-étendard du constructeur sud-coréen se décline en trois variantes. Il y a le Galaxy Note 20 4G, le Galaxy Note 20 5G et le Galaxy Note 20 Ultra. Comme ces différentes déclinaisons sont désormais disponibles, iFixit les a démontés pour nous montrer ce qu’elles avaient dans le ventre, mais aussi et surtout, pour leur attribuer une note de réparabilité. À noter que dans le cadre de cette opération, le site a utilisé les modèles 5G mmWave conçus pour le marché américain.

Crédits iFixit

D’ailleurs, iFixit a divisé son processus de démontage en 13 étapes.

Une grande quantité d’adhésifs

Au cours de l’inspection de l’intérieur du flagship, iFixit a été surpris par l’importance de la quantité d’adhésifs utilisés par Samsung. En effet, presque tous les composants sont fixés à l’aide d’adhésif très difficile à retirer. Comme celle du Galaxy S20, la batterie du Galaxy Note 20 est alors collée à la structure, ce qui la rend presque impossible à remplacer.

Malgré la modularité de la plupart des composants, notamment du port de charge, iFixit a constaté que les modules situés dans la partie centrale du châssis étaient relativement serrés. Cela complique l’accès à l’écran, et ce, bien que le constructeur ait opté pour des vis Philips standards.

À lire aussi : Prise en main des Galaxy Note 20 et Galaxy Note 20 Ultra

Une note décevante

Le démontage nous permet également d’avoir un meilleur aperçu des différences entre le Galaxy Note 20 et le Galaxy Note 20 Ultra. Alors que les deux appareils sont compatibles avec la charge rapide 15W, les rendus partagés par le site de réparations d’appareils high-tech montrent que le modèle Ultra comporte deux bobines d’induction, contre seulement une pour la variante normale.

La taille de l’emplacement du module photo dorsal figure aussi parmi les points qui différencient les deux variantes de Galaxy Note 20. En raison de la caméra de 108 mégapixels ainsi que son capteur périscopique plus grand, le module photographique du Galaxy Note 20 Ultra occupe beaucoup plus de place que celui du Galaxy Note 20.

À l’issue de leur dissection, les flagships de Samsung ont obtenu une note de réparabilité de 3 sur 10. Comme la série Galaxy S20, ces nouveaux smartphones de la firme sud-coréenne figurent ainsi parmi les appareils les plus difficiles à réparer du marché. À titre de comparaison, l’iPhone 11 Pro et l’iPhone 11 Pro Max ont reçu la note acceptable de 6 sur 10 lors de leur passage chez iFixit en septembre 2019.

À lire aussi : Le Galaxy Note 20 et le Galaxy Note 20 Ultra officiels