Les grands patrons de la Tech invités à rencontrer D. Trump

Donald Trump n’est visiblement pas rancunier. Alors que les grands patrons de la Silicon Valley avaient majoritairement soutenu Hillary Clinton lors de sa campagne, cela n’a pas empêché le clan Trump de les inviter à rencontrer le président élu directement à la Trump Tower, son fief new-yorkais.

L’objet de cette rencontre (prévue pour mercredi 14 décembre) est clair : discuter de l’avenir de la technologie avec ses principaux acteurs et décisionnaires. Une démarche entamée il y a peu par le futur président des Etats-Unis, ce dernier ayant récemment échangé par téléphone avec Tim Cook, comme il s’était plu à l’évoquer lors d’une interview pour le New York Times.

Trump web

Alors qu’ils avaient majoritairement soutenu H. Clinton, les grands patrons de la Silicon Valley ont été invités à rencontrer D. Trump, pour parler technologie.

Selon le site américain Recode, les patrons de plusieurs grandes firmes ont donc été invités, mercredi, à se rassembler à Manhattan pour discuter avec le président élu de leur sujet de prédilection. Si les invités ne seront pas plus d’une douzaine, on notera qu’il s’agit tout de même du gratin de la Tech. Le groupe étant composé de plusieurs CEO et autres hauts responsables de certaines des sociétés les plus influentes du secteur.

Tous les invités n’ont pas répondu présent à l’appel…

Parmi les dirigeants invités à l’événement plusieurs sont éminemment connus. C’est le cas de Satya Nadella (CEO de Microsoft), Larry Page (co-fondateur de Google et actuel CEO d’Alphabet, dont Google est l’une des filiales), Tim Cook (CEO d’Apple), Jeff Bezos (CEO d’Amazon), ou encore Sheryl Sandberg (Directrice des opérations de Facebook).

D’autres responsables de grandes firmes sont conviés, notamment ceux de Cisco, Intel, IBM et Oracle.

Pour autant tous les appelés n’ont pas encore répondu présent. C’est à vrai dire le cas de la majorité d’entre eux puisque pour l’heure seul l’entourage de Jeff Bezos a confirmé qu’il serait au rendez-vous.

Une rencontre à couteaux tirés ?

C’est la question qui pourrait se poser, la grande majorité de ces personnalités ayant clairement affiché leur soutien à l’opposante de Donald Trump durant la campagne pour la maison blanche.

D’ailleurs certains n’avaient pas hésité à s’opposer directement au milliardaire. C’est notamment le cas de Mark Zuckerberg (CEO de Facebook), qui n’a visiblement pas été invité.

Chose étonnante : la présence de Jeff Bezos à la rencontre. Le Washington Post (propriété de ce dernier) s’étant grandement attaqué au candidat républicain durant les élections.

De quoi donner du piquant à un meeting que beaucoup – parmi les grands patrons invités – considèrent comme un mauvais moment à passer.