Les hoverboards ont un talon d’Achille, les ondes sonores

Des experts chez Alibaba Security se sont penchés sur le niveau de sécurité des hoverboards. Résultat, ils sont parvenus à mettre à jour une faille qui pourrait être dangereuse pour les utilisateurs. Les tests menés par les spécialistes ont démontré qu’il était possible de brouiller les capteurs de mouvement des hoverboards. L’usager pourrait alors tomber et se blesser.

Les démonstrations, faites lors de la conférence Black Hat Security en juillet, ont révélé que la faiblesse des hoverboards n’était autre que les ondes sonores. Projetées sur les capteurs, elles peuvent perturber les mesures et données collectées par ces derniers, déséquilibrant du même coup l’hoverboard et son utilisateur.

Incendie Hoverboard

Des solutions sont déjà envisagées pour corriger cette faille et empêcher les personnes malintentionnées de s’en servir.

La sécurité des utilisateurs menacée ?

L’utilisation des hoverboards repose sur un équilibre assez délicat.

Elle dépend de la bonne coordination des mouvements avec les analyses effectuées par les capteurs intégrés de l’engin, à savoir les gyroscopes et accéléromètres. Si ces derniers sont perturbés, c’est toute la stabilité du moyen de locomotion qui sera compromise.

Les utilisateurs pourraient alors perdre le contrôle de leur engin et faire une très mauvaise chute. Cependant, pour déséquilibrer l’hoverboard, il faudra se placer très près de l’appareil et y pointer l’objet émetteur des ondes sonores.

Il faudra pourtant s’attendre à ce que des personnes réussissent à développer des objets capables d’émettre des ondes sonores à plus grande distance.

Les chercheurs envisagent déjà des solutions

Plusieurs chercheurs tentent déjà de trouver une solution au problème. Il faut savoir que les hoverboards ne sont pas les seuls appareils concernés par une telle faille. Les capteurs de mouvement intègrent plusieurs gadgets utilisés au quotidien, notamment les smartphones ou les drones. Il est donc important de les protéger contre cette vulnérabilité.

Des chercheurs envisagent ainsi de développer des coques à partir de matériaux capables d’absorber les sons. Ils imaginent également des logiciels d’annulation des sons pour pouvoir contrer l’attaque d’ondes sonores extérieures.

Quoi qu’il en soit, l’attention est de mise parce que d’autres failles peuvent resurgir. Le plus important étant de chasser les Zero Day et détecter avant les hackers les failles.

RED by SFR : un forfait 30 Go pour 10 € par mois !