Les Huawei P30 et P30 Pro sont officiels et ils mettent le paquet sur la photo

Huawei a tenu cette après-midi une conférence de presse sur Paris. L’occasion, bien sûr, de présenter ses nouveaux flagships. Les P30 et P30 Pro sont donc officiels et ils ont de solides atouts à faire valoir, à commencer par un capteur photo totalement dingue.

La formule ne change pas. Les P30 et P30 Pro se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Boîtier en verre, écran aux fines bordures, encoche en forme de goutte d’eau, le géant de l’industrie a repris tous les codes habituels.

Huawei P30 : image 1

Et ça fonctionne très bien. Que ce soit l’un ou l’autre modèle, les finitions sont exemplaires et elles n’ont rien à envier aux appareils concurrents.

Huawei P30 & P30 Pro : un design soigné et dans l’air du temps

Fidèle à ses habitudes, Huawei a décliné ses téléphones en plusieurs coloris. En dehors du traditionnel blanc et noir, nous avons donc droit à une version bleue dégradée claire, une version bleu foncé dégradée et brillante et une version dégradée orange.

Pas de grosses surprises au niveau de l’ergonomie. Elle ne change pas vraiment. Huawei s’est beaucoup inspiré des Mate 20 et notamment du modèle pro. Le lecteur d’empreintes est ainsi directement intégré à la dalle du téléphone. La navigation par gestures répond aussi présente et on a en plus la possibilité d’associer plusieurs actions au bouton de mise sous tension.

Les P30 et P30 Pro ne sont pas des copies exactes sur le terrain de la fiche technique.

Le Huawei P30 embarque un écran OLED de 6,1 pouces capable d’afficher du Full HD+, avec le support du HDR et du DCI-P3. Il est animé par un Kirin 980 couplé à 6 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage.

Côté photo, on trouve un capteur de 40 millions de pixels, un second capteur de 16 millions de pixels et un troisième capteur de 8 millions de pixels, le tout accompagné d’un OIS pour le grand-angle et de l’AIS, le système de stabilisation maison.

Le P30 peut faire cohabiter deux lignes téléphones et il est certifié IP53.

Pour le reste, et bien il a droit au WiFi 802.11 ac, au Bluetooth 5.0 et à une batterie de 3650 mAh compatible avec le SuperCharge standard.

Le P30 Pro est un peu plus grand et il embarque ainsi un écran OLED de 6,47 pouces. La définition ne change pas et on a aussi du HDR et le DCI-P3. Le Kirin 980 est aussi présent et la mémoire vive passe à 8 Go. L’espace de stockage dépend du modèle et il se décline en trois variantes : 128 Go, 256 Go et 512 Go.

Il y a aussi du changement sur la photo. Le grand-angle ouvre à f/1.6 contre f/1.8 pour le P30 et il surmonte un capteur de 40 millions de pixels. L’ultra-grand-angle s’accompagne d’un capteur de 20 millions de pixels et il ouvre à f/2.2. Derrière, on a aussi un téléobjectif avec zoom optique 5x (contre 3x pour le P30) et ce dernier accompagne un capteur de 8 millions de pixels. L’ouverture passe à f/2.4. En prime, on a aussi un capteur ToF, un autofocus laser, l’OIS sur le grand-angle et le téléobjectif, l’AIS et une caméra frontale de 32 millions de pixels (f/2.0).

Le P30 Pro est aussi plus résistant, avec une certification IP68, et il embarque une batterie de 4200 mAh compatible avec le SuperCharge 40W. Pas de changement pour le WiFi et le Bluetooth.

Huawei P30 : image 2

Focus sur la photo

Mais comme évoqué plus haut, c’est vraiment sur le terrain de la photo que les deux nouveaux flagships se distinguent du lot.

L’architecture du module dorsal rappelle celle du Mate 20 Pro avec un capteur de 40 mpx couronné d’une optique ouvrant à f/1.8 sur le P30 ou à f/1.6 sur le P30 Pro, un capteur de 16 millions de pixels couronné d’un très grand-angle ouvrant à f/2.2 et un troisième capteur surmonté d’un téléobjectif proposant un zoom optique 5x…. Et plus si affinités. Le P30 pourra en effet atteindre les 10x en zoom hybride et les 50x en zoom numérique. C’est évidemment très impressionnant sur le papier et les photos mises en avant par Huawei lors de la conférence de presse étaient plutôt convaincantes, mais il faudra attendre d’avoir le téléphone en main pour juger de ses possibilités en la matière. Et ça tombe bien puisque Huawei nous a confié un modèle pour mener nos tests.

En plus de ces trois capteurs, on en trouve un quatrième, de type ToF. Il se focalisera sur le calcul de la profondeur de champ et il sera également utilisé pour toutes les applications de réalité augmentée. Le double effet kiss cool.

Le P30 Pro est bien entendu le plus abouti des deux et il faut croire que les efforts consentis par Huawei ont payé puisque le terminal a décroché 112 points sur DxOMark Mobile, avec 119 points en photo et 97 points en vidéo. Il atteint donc la première place du podium, devant le Galaxy S10+, le P20 Pro et le Mate 20 Pro.

Il faut également souligner que Huawei a aussi mis le paquet sur la vidéo avec, notamment, un nouveau système de stabilisation plus efficace. Une fois encore, nous aurons l’occasion d’en reparler dans le test.

Inutile de le préciser, mais les P30 et P30 Pro ne sont  pas donnés. Le premier est ainsi proposé à 799 € et le prix du second démarre à 999 € pour le modèle de base, un modèle doté de 8 Go de mémoire vive et de 128 Go de stockage. Ensuite, on trouve deux autres modèles équipés de 256 et 512 Go de mémoire interne. Ils sont proposés à 1099 et 1249 €.

Pas mal d’autres annonces ont été faites par la marque, mais nous reviendrons dessus demain.

Huawei P30 : image 3 Huawei P30 : image 4