Les Huawei P50 seront présentés le 29 juillet

Huawei vient de confirmer une bonne nouvelle. Conformément à ce que les rumeurs laissaient entendre, les P50 seront bien présentés à la fin du mois de juillet, et plus précisément le 29 juillet.

Si Huawei fait face depuis quelques années maintenant à une véritable levée de boucliers de la part des Etats-Unis, l’entreprise n’a pas baissé les bras pour autant. Elle continue en effet à développer son écosystème et à l’enrichir de nouvelles plateformes et services.

Une photo du Huawei Mate 40 Pro
Le Huawei Mate 40 Pro

HarmonyOS 2.0, Petal Search, Petal Maps, Petal Mail, autant d’outils qui ont pour but d’offrir une alternative aux produits de Google.

Huawei de retour avec les P50

Cette dynamique ne se limite pas aux logiciels de Huawei. Ce dernier continue aussi de produire des appareils et des terminaux.

Et justement, nous savons désormais que le 29 juillet sera l’occasion pour la firme d’introduire de nouveaux smartphones haut de gamme, à savoir les fameux P50. Trois smartphones sont ainsi pressentis, le P50, le P50 Pro et le P50 Pro+.

Pour l’instant, on ignore encore beaucoup de choses à leur sujet, mais on sait qu’ils mettront l’accent sur la photo. Richard Yu, le CEO de Huawei, a même promis de nous faire entrer dans une nouvelle ère.

A lire aussi : Les Huawei P50 se dévoilent au travers de plusieurs rendus et c’est pas mal du tout

Lancement prévu à la fin du mois

Il faut d’ailleurs rappeler que ce discours est loin d’être un produit purement marketing. Par le passé, Huawei a toujours mis l’accent sur cette dimension et les appareils de la marque ont toujours fait partie des meilleurs photophones du marché. C’est d’ailleurs toujours le cas aujourd’hui, les P40 Pro et Mate 40 Pro restant de formidables machines à photographier – et même parmi les meilleures du marché.

Reste qu’il subsiste aussi quelques inconnues, portant notamment sur la plateforme embarquée à bord des P50. Si Huawei a toujours le droit d’utiliser Android – mais sans les services de Google – la firme a aussi beaucoup investi dans sa propre plateforme, HarmonyOS 2.0.

Et il est naturellement possible que Huawei joue cette carte, du moins sur certains marchés.

Mots-clés huawei