Les hybrides sont maintenant plus populaires que les voitures électriques

Les fabricants de voitures réalisent enfin le dilemme auquel sont confrontés les acheteurs de véhicules électriques. Les consommateurs sont en effet prêts à payer plus cher pour avoir des modèles hybrides qui sont moins difficiles à utiliser. Bien que les compagnies essaient désespérément d’augmenter la demande pour leurs derniers modèles électriques, il semble que les consommateurs sont plus tentés par un compromis : les voitures hybrides.

hybride_voiture_demande
Voiture Hybride

Les voitures électriques en baisse de popularité

L’expérience a prouvé que les consommateurs américains sont prêts à payer plus cher pour des options plus commodes. Le succès d’applications comme Uber, InstaCart ou DoorDash le montre. Cette même logique s’applique aux voitures hybrides qui apparaissent comme une option plus commode que les voitures électriques.

L’époque où il s’agissait de vendre des voitures qui avaient toujours des défauts à des clients riches qui étaient prêts à payer cher pour les avoir est révolue. C’est le moment de se tourner vers une nouvelle cible, les consommateurs qui sont curieux et souhaitent découvrir les voitures électriques. Ils sont vitaux pour une croissance sur le long terme.

Cependant, même si ces acheteurs ont très envie de passer à des modèles électriques, ils ne sont pas totalement parés pour le changement radical de style de vie qu’implique d’avoir à charger sa voiture. Ces acheteurs ne sont pas tentés par les réductions impressionnantes que proposent les constructeurs et sont plutôt prêts à payer plus cher et faire un compromis en achetant des modèles hybrides.

A LIRE AUSSI : Quelles sont les dernières innovations en matière de voitures électriques et autonomes ?

En moyenne, le prix d’annonce d’une voiture électrique est de 61 699 $, mais elle sera vendue à 59 674 $ avec des réductions d’un peu plus de 2000 $. Tandis que les voitures hybrides conventionnelles ont un prix d’annonce plus bas, mais un prix de vente effectif de 40 437 $. Les modèles d’hybrides coutent autour de 56 786 $.

Le problème c’est que les fabricants de voitures ont largement négligé les modèles hybrides. La disponibilité de ce type de voiture sur le marché est insuffisante pour satisfaire la demande.

Un changement sur le marché de voitures électriques

Les concessionnaires de voitures se plaignent depuis des mois, leurs parcs sont remplis de voitures électriques qui ne se vendent pas aussi rapidement que les autres types de véhicules. Il est souvent nécessaire d’ajouter plusieurs bénéfices et de faire des réductions pour convaincre les acheteurs. Les fabricants de voitures qui ont dépensé des milliards pour modifier leurs chaines de fabrication s’en sont finalement rendu compte. Plusieurs cadres dans ces entreprises ont exprimé leurs inquiétudes face à une demande décroissante et aux conséquences qui en découleraient.

Dans le même temps, la popularité des modèles hybrides ne fait que croitre. Ils sont considérés comme un compromis acceptable pour les acheteurs qui veulent bénéficier des avantages qu’il y a à conduire une voiture plus écologique sans avoir à passer à des modèles entièrement électriques. Cependant, la faible disponibilité des hybrides et la croissance de la demande créent une augmentation du prix des hybrides qui peut impacter les bénéfices financiers qui résultent d’un passage à un modèle écologique.

A LIRE AUSSI : Les voitures électriques Tesla coûtent maintenant moins chers qu’un véhicule à essence moyen !

Selon une étude récente de Consumer Reports, les premiers propriétaires d’hybrides peuvent économiser jusqu’à 4000 $ comparativement à des modèles à combustion interne classique. Ces économies se font dans des domaines comme l’entretien, l’essence, etc., au cours de la durée de vie de la voiture. Cependant, ces économies disparaissent rapidement quand on prend en compte l’augmentation des prix auprès des concessionnaires. En clair, si les bénéfices écologiques sont toujours présents, les avantages financiers quant à eux sont presque inexistants.

Une révolution sur le marché des hybrides

Akio Toyoda, le président du plus grand fabricant de voitures, Toyota, a déclaré que le monde avait besoin d’hybrides, avant de passer à des voitures totalement alimentées par des batteries électriques. La demande pour les hybrides n’est donc pas nouvelle. Les concessionnaires commencent à partager cet avis. La demande, quand on essaie de convertir un client qui conduit une camionnette vers un modèle électrique, n’est simplement pas suffisante. Il faut plus d’options hybrides.

Ford a annoncé reporter son investissement de 12 milliards de dollars dans le secteur des voitures électriques. La compagnie va évaluer la demande pour ce type de véhicules, mais entend doubler la production de ces modèles hybrides comme le F-150. Il est clair que si une marque qui a autant investi dans le marché des véhicules électriques prend ce genre de décision, il y a une place importante pour les clients qui veulent des hybrides.

Source : Business Insider

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.