Les inégalités sociales ne remontent pas à hier

Par le passé, des recherches ont démontré que l’accès à une éducation de qualité dépend des revenus d’une personne. Dans une étude intitulée « A century of education inequality in the United States » (Un siècle d’inégalité en matière d’éducation aux États-Unis), publiée le 27 juillet 2020, des chercheurs de la Stanford University et de la Rice University se sont intéressés à ce sujet et ont indiqué que les inégalités sociales ne datent pas d’hier.

Dans le cadre de cette étude, Michelle Jackson et Brian Holzman se sont penchés sur une douzaine de données représentatives, à l’échelle nationale, qui se basent sur les inscriptions universitaires et l’aboutissement de ces études entre 1908 et 1995.  Ces chercheurs ont également pris en compte les données fiscales enregistrées plus récemment.

Un étudiant en train de travailler

Photo de Green Chameleon – Unsplash

Il s’agit de la première étude à faire le lien entre l’inégalité en matière d’éducation et le revenu, sur une période de temps aussi longue.

Des inégalités accrues à partir des années 1930

L’étude de ces données a permis à Michelle Jackson et Brian Holzman de découvrir qu’entre 1930 et 1940, des inégalités accrues ont commencé à apparaître au niveau des inscriptions universitaires et de l’aboutissement de ces études. Durant la même période, des inégalités au niveau des revenus ont également commencé à se faire ressentir.

Les inégalités en matière d’éducation ont ensuite connu une baisse entre les années 1950 et 1960. Au même moment, les États-Unis ont assisté à une baisse des inégalités en termes de revenus.  Ces inégalités ont ensuite connu une hausse fulgurante dans les années 1980.

Des inégalités sociales qui existent depuis longtemps

À travers ces données, ces chercheurs ont prouvé que la société est sujette à des inégalités depuis des années.

« Pour faire court, les résultats révèlent que les inquiétudes de longue date concernant l’inégalité des revenus et sa relation avec les opportunités universitaires sont justifiées », a expliqué Brian Holzman.

Toutefois, ils ont noté le fait que durant la guerre du Vietnam, l’accès à l’éducation n’était pas influencé par les revenus, et vice-versa. En effet, durant cette période, les inégalités en matière d’éducation étaient très accrues, tandis que les inégalités en termes de revenus étaient faibles. Cela s’explique par le fait que les jeunes hommes étaient plus susceptibles d’être enrôlés pour la guerre.

Michelle Jackson et Brian Holzman espèrent que leur étude permettra d’améliorer l’accès à l’éducation des personnes défavorisées. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Mots-clés sociologie