Les intelligences artificielles de Facebook apprennent l’art de la négociation… et du mensonge

Facebook entend contribuer à une meilleure évolution de l’intelligence artificielle. Une équipe de scientifiques du Facebook Artificial Intelligence Research (FAIR) est parvenue à développer des algorithmes très spéciaux. Il s’agit en effet de chatbots qui sont capables de négocier comme des humains, voire même de mentir pour réussir à convaincre leurs interlocuteurs.

Pour les développer, les chercheurs se sont basés sur un réseau de neurones artificiels. Les chatbots ont ensuite été initiés aux arts de la négociation. Ils ont appris à raisonner et argumenter en s’appuyant sur plusieurs milliers d’exemples concrets, mais aussi sur les habitudes humaines.

IA Facebook

Les résultats sont complètement bluffants, car les IA développées sont capables de construire des réponses et des argumentaires aussi « humains » qu’efficaces.

Aussi efficaces et persuasifs qu’un négociateur humain

Les chatbots de Facebook ont fait l’objet de plusieurs tests qui avaient pour but de déterminer leur degré d’efficacité. Les exercices consistaient à les faire interagir avec des interlocuteurs humains. La plupart ont déclaré avoir eu l’impression de discuter avec un être humain et non une machine.

Les IA ont su se montrer aussi persuasives et efficaces qu’un négociateur.

Au cours de leur apprentissage, les algorithmes sont également parvenus à assimiler la notion du mensonge. Les chercheurs ont en effet remarqué qu’il y a eu des cas où les chatbots étaient capables de feinter voire d’embobiner leur interlocuteur afin de parvenir à leurs fins.

Un assistant personnel capable de raisonner et négocier

Les scientifiques à l’origine du projet ont partagé plus de détails à propos de ces nouvelles IA sur le blog du groupe FAIR. Ils n’ont cependant pas précisé la date de disponibilité des algorithmes et encore moins dans quel but ils pourraient servir.

Cependant, le but final du projet pourrait bien avoir un lien avec Facebook M, l’assistant personnel du numéro un des réseaux sociaux.

La firme de Mark Zuckerberg ambitionne en effet de rivaliser avec les principaux assistants personnels du moment : Alexa, Siri, Google Assistant ou encore Cortana. Ces intelligences artificielles « négociatrices » pourraient également faire merveille sur un site de vente en ligne, étant donné qu’elles sont programmées pour être dures en affaires.

Mots-clés facebookinsolite