Les iPhone avec des dalles OLED Japan Display, ce n’est pas pour tout de suite

L’iPhone finira-t-il par aller se fournir chez Japan Display pour ses écrans OLED ? C’est fort possible, mais ce ne sera apparemment pas pour tout de suite non plus. D’après un rapport récent relayé par 9to5Mac, les premiers appareils équipés d’une dalle de ce fournisseur ne devraient en effet pas arriver sur le marché avant deux ans.

Apple a beau avoir un portefeuille bien garni, il ne peut pas encore assumer seul la construction de ses téléphones.

Crédits Pixabay

La marque a donc pris l’habitude de se fournir chez différents prestataires.

Japan Display, une entreprise qui a enchaîné les déboires

Les écrans des iPhone sont en grande majorité fournis par Samsung, ce qui pose bien entendu problème à Apple. Problème, car si le géant coréen n’a pas le monopole sur les dalles OLED, il est l’un des rares fournisseurs du marché à pouvoir faire face à de gros volumes de commande.

Apple a donc tout mis en oeuvre ces dernières années pour diversifier sa chaîne d’approvisionnement, et c’est précisément ce qui l’a poussé à entamer des rapprochements stratégiques avec des fournisseurs comme LG, BOE ou encore Japan Display.

Or justement, si vous connaissez un peu l’histoire de la société, vous savez sans doute que Japan Display a failli faire faillite deux fois. En 2016, la firme a été sauvée par son propre gouvernement, mais c’est à Apple qu’elle doit sa survie depuis l’année 2015. La marque a en effet concédé un emprunt de 1,5 milliard de dollars à l’entreprise.

Encore deux ans et demi pour être en mesure de produire des dalles OLED

Si Apple a investi autant d’argent dans Japan Display, ce n’est bien entendu pas uniquement pour ses beaux yeux. En réalité, c’est aussi une manière pour l’entreprise de préparer son avenir. À terme, l’entreprise japonaise pourrait en effet être en mesure de fournir les dalles équipant les iPhone.

Ce qui permettrait à Tim Cook et ses associés de réduire leur dépendance à Samsung.

Mais voilà, il semblerait que tout ne soit pas rose du côté de Japan Display. D’après un article publié par le Japan Times, l’entreprise ne serait pas en mesure de produire en masse des panneaux OLED avant au moins deux ans. Et donc avant l’année 2021. L’information ne provient d’ailleurs pas d’un analyste ou d’une quelconque source, mais directement du PDG de l’entreprise Suwa Investiment Holding LLC. Il a ainsi indiqué que l’usine de JDI présente à Hakusan aura besoin de deux ans et demi avant de pouvoir produire des panneaux OLED.

En attendant, Samsung peut donc continuer à se frotter les mains.

Mots-clés appleiphone