Les iPhones sont de nouveau vendus en Argentine à un prix dissuasif

Apple vient de faire son retour sur le marché argentin vendredi dernier, après six longues années d’absence. Toutefois, les produits mis en vente là-bas le seront à un prix extrêmement élevé. L’iPhone 7, par exemple, sera ainsi proposé à un prix équivalent au double du salaire mensuel moyen pour un salarié du pays.

Pour rappel, la marque à la pomme a quitté l’Argentine en 2011. La raison de son départ s’explique par une décision prise par le gouvernement de gauche de Cristina Kirchner. Il s’agissait notamment d’une mesure de taxation incitant les marques étrangères à produire sur le territoire argentin.

iPhone Argentine

Apple, fidèle à ses habitudes, n’a pas voulu s’y soumettre. Toutefois, ces derniers temps, les conditions sont redevenues favorables aux firmes étrangères. Depuis décembre 2015, l’accession de Mauricio Macri au pouvoir a en effet entraîné un virage libéral.

Un prix exorbitant pour les iPhone en Argentine

Actuellement, il y aurait un demi-million d’iPhone commercialisés dans les boutiques argentines.  Selon des sources du marché contacté par l’AFP, l’iPhone 7 serait vendu à environ 1.925 dollars. Le salaire moyen dans le pays est cependant estimé à 950 dollars par mois.

Au Brésil, le même modèle est disponible à un prix de 1.582 dollars. En Espagne, il est vendu à 1.204 dollars et à 960 dollars aux États-Unis comme au Japon.

Les Argentins, il faut l’admettre, sont très attachés aux produits d’Apple. Durant les six années d’absence de l’iPhone sur le marché, nombre d’entre eux se sont arrangés pour en importer de l’étranger. Pourtant, les géants sud-coréens tels que Samsung et LG étaient toujours présents.

Les obstacles ont été levés

L’arrivée du nouveau président de centre droit au pouvoir a été suivie de réformes sur le système économique argentin. Les droits de douane imposés aux entreprises étrangères qui ne produisent pas en Patagonie ont été levés.

D’après Bloomberg, « tous les obstacles réglementaires pour importer l’iPhone ont été levés, sauf une taxe d’importation visant les transporteurs, ce qui engendre un prix 25 % plus élevé que si les smartphones avaient été assemblés sur place. »

Il reste à savoir si Samsung, LG et les autres firmes implantées en Patagonie comptent rester ou fermer leurs usines.

Mots-clés appleiphonenopub