Les jeux PS4 soumis après juillet devront être compatibles sur PS5

La rétrocompabilité est l’un des enjeux majeurs de la prochaine génération de console de salon – avec un important parc installé pour Sony et Microsoft et l’avènement total des versions numériques pour chaque titre publié, pouvoir profiter de sa ludothèque sans avoir à garder sa vieille console branchée est l’une des demandes les plus réclamées par les joueurs.

Si l’on sait d’ores et déjà que la Xbox Series X adaptera son architecture pour assurer une comptabilité totale avec les titres Xbox One ainsi qu’une sélection de jeux 360 et Xbox, la donne est légèrement différente pour l’écosystème PlayStation qui reste encore vague sur les tenants et les aboutissants de la rétrocompatibilité PlayStation 4 sur PlayStation 5.

La DualSense de la PS5

Crédits Sony

Après avoir annoncé que des « centaines » de jeux PS4 seraient prévus pour être compatibles avec sa future plateforme, un récent rapport du site Eurogamer dévoile les récents efforts du constructeur pour assurer une transition de génération en douceur.

Futur catalogue partagé ?

Ce sont des informations glanées d’une documentation destinées aux développeurs qui détaillent les nouvelles conditions et exigences appliquées aux prochaines sorties sur PS4.

Tous les jeux soumis à l’approbation de Sony après le 13 juillet pour une publication sur PlayStation 4 devront être compatibles avec la future console de salon du constructeur japonais. Ainsi, passé cette date butoir, les développeurs devront s’assurer que leurs titres sont bel et bien jouables sur PlayStation 5 – toutes fonctionnalités incluses et sans bug majeur.

À lire aussi : La liste des 38 premiers titres de la PlayStation 5 révélée

Cette option de rétrocompatibilité en amont aurait été ajoutée aux kits de développement de la PlayStation 4 à la fin du mois d’avril et devra également être appliquée à tous les futurs patchs et remasters prévus pour chacun des titres en question.

Une précision tout de même : ce rapport ne concerne que les jeux soumis à l’approbation de publication après le 13 juillet et non pas aux jeux publiés après cette date. Cette étape lors de la publication d’un titre est réalisée des mois à l’avance et ne devrait concerner que les sorties de fin d’années, même si les derniers gros blockbusters majeurs des studios first-party de Sony – The Last of Us Part II en tête – sont assurés d’une rétrocompabilité d’office.