Les limitations à connaître sur les Mac M1

Apple a présenté hier soir en grande pompe ses premiers Mac sous ARM, des Mac qui ont pour particularité d’être tous animés par la nouvelle puce du constructeur, le M1.

Ces Mac sont au nombre de trois : le MacBook Air, le Mac Mini et le MacBook Pro 13 pouces d’entrée de gamme. Des machines visant chacune des cibles très différentes et qui auront la lourde tâche de populariser la nouvelle architecture de l’entreprise.

Et Apple dévoila une nouvelle puce pensée pour les Mac, le M1.
Et Apple dévoila une nouvelle puce pensée pour les Mac, le M1.

Mais voilà, Apple n’a pas tout dit et la firme a ainsi oublié de mentionner certaines limitations… qui ont pourtant leur importance.

Les eGPU ne sont pas compatibles avec les Mac sous M1

La première d’entre elles a trait aux eGPU, ces fameux GPU externes très prisés chez les utilisateurs en tête de puissance. Ils ne seront en effet pas supportés par les puces M1. Du moins pas pour l’instant, car la situation devrait évoluer dans ces prochains mois.

Et attention, car en la matière, toutes les machines présentées hier sont concernées, ce qui est évidemment un problème. Si le MacBook Air vise généralement un usage nomade, il en va tout autrement des Mac Mini et MacBook Pro, qui s’adressent généralement à des utilisateurs plus sédentaires ou plus exigeants.

La seconde limitation qui n’a pas été évoquée par Apple hier soir a trait à la mémoire vive, ou plutôt à la quantité de mémoire vive supportée par les machines sous M1. Vous avez peut-être été surpris de voir que tous les Mac présentés hier soir sont livrés avec seulement 8 Go de mémoire vive et que l’option consacrée à l’ajout de mémoire ne permettait pas de dépasser le seuil des 16 Go.

16 Go de RAM, la limite à ne pas franchir

En réalité, c’est tout à fait normal. La puce M1 ne permet pas de gérer plus de 16 Go de mémoire vive. En tout cas pas pour le moment. Si vous investissez dans une de ces machines, il faudra donc vous en tenir à cette limite.

En soi, ces limitations ne sont pas forcément un problème, mais il sera sans doute préférable de bien se renseigner avant de franchir le pas et de sortir la carte bleue. On regrettera donc que la marque ne se soit pas montrée un peu plus exhaustive lors de son événement, d’autant qu’elle aurait eu le temps d’aller au fond des choses.

Contrairement aux Keynotes précédents, la conférence de presse d’hier soir a en effet duré moins d’une heure.